La remplaçante de la Ferrari 308 a su se faire sa place.

Reprenant là où la 308 s'était arrêtée, la Ferrari 328 est rapide, belle et exaltante à conduire. Des qualités qui se reflètent aujourd'hui, un peu sur le tard, dans sa valeur. FerrariChat.fr vous explique comment dénicher un bon exemplaire.

Combien débourser

  • À restaurer : 45 000 €
  • Bon état : entre 68 000 € et 110 000 €
  • Concours : entre 110 000 € et 160 000 €

Vue d'ensemble

Praticité ★★
Frais d'exploitation ★★
Pièces de rechange ★★★
Accessibilité bricolage ★★
Investissement ★★★★
Opportunité ★★★★

Jadis l'un des emblèmes des modèles abordables de Ferrari, "une supercar pour le budget d'une Mondeo", comme il se disait à l'époque, la 328 a pris une nouvelle dimension au cours des dernières années. Évolution naturelle de la fabuleuse 308, sa cote a suivi une trajectoire ascendante similaire, à juste titre.

Galerie: Ferrari 328 (1985-1989)

Le modèle est assez récent pour être à la fois pratique et fiable. Mais il reste suffisamment classique pour ne pas être trop complexe à l'usage. Malgré le fait que la voiture fasse partie d'une longue lignée de Ferrari V8, la 328 demeure assez isolée.

Elle est loin d'être aussi fragile qu'on pourrait le penser, en particulier si elle est correctement entretenue. En revanche, la 328 conserve le potentiel de représenter un véritable gouffre financier si vous optez pour un mauvais exemplaire. Voici comment éviter la catastrophe !

Moteur

Le passage de la 308 à la 328 a entraîné une augmentation de la cylindrée du V8 de 2926 cm3 à 3185 cm3 et du taux de compression de 8:6:1 à 9:2:1. La puissance et le couple sont passés à 270 ch et 303 Nm, respectivement. Mais la consommation a été améliorée et l'allumage électronique Magnetti Marelli a augmenté la fiabilité.

Les roulements de pompe à eau constituent toujours un problème potentiel et vous devrez inspecter les joints d'étanchéité du couvercle de came pour rechercher des signes de fuites d'huile. Gardez un œil sur la pression d'huile. Elle devrait être à 5,8 Bar au démarrage initial, pour tomber à 2,7 Bar au ralenti à chaud.

Un historique d'entretien complet, riche en vidanges d’huile et autres tâches de maintenance essentielles, vaut son pesant d'or. Recherchez aussi des preuves de changements de courroie de distribution. Ils doivent être fait tous les deux ans. Au moins le moteur n'a pas à être sorti.

Moteur Ferrari 328 GTB

Boîte de vitesses

La transmission manuelle à cinq vitesses est très performante, bien que traditionnellement récalcitrante à froid. La plupart des problèmes sont liés au passage en deuxième vitesse. Une fois la température atteinte, toute résistance devrait disparaître.

Vérifiez que les vitesses ne sautent pas, signe certain d'une boîte fatiguée, et qu'il n'y ait aucun signe d'usure du mécanisme d'embrayage.

Carrosserie

Le style de la 328 suit indéniablement celui de la 308. Pininfarina l'a mis à jour de manière subtile par rapport à son prédécesseur mais l'idée était tout de même de donner à la 328 un aspect beaucoup plus moderne et cohérent. Le lifting a été superbement réalisé, ce dernier modèle se montrant encore plus beau que la 308.

Certes, la 328 a été entièrement galvanisée tout au long de son cycle de production et elle est ainsi mieux protégée contre la corrosion que le modèle auquel elle a succédé. Il convient tout de même d'inspecter de près de nombreuses zones, surtout au niveau des parties inférieures de la voiture : les bas de porte, les arches de roue et les panneaux inférieurs. Passez également votre doigt le long de la carrosserie pour détecter les signes de corrosion.

Ferrari 328

Intérieur

À première vue, l'architecture de base de l'habitacle de la 328 est identique à celle de la 308. Toutefois, elle provient en grande partie de Fiat et elle peut sembler un peu moins spéciale que la voiture précédente. Ceci dit, les sièges sont dotés d'un rembourrage plus épais et sont plus confortables. Et l'ergonomie générale est améliorée grâce à une approche plus ordonnée de la disposition des tableaux.

Certains éléments de finition sont aujourd'hui rares et donc relativement coûteux, alors assurez-vous que tout soit présent et dans un état convenable. Une usure excessive est le signe d’une voiture ayant mené une vie difficile et/ou d’un propriétaire négligent, ce qui n’est pas une bonne chose.

Vérifiez que tout fonctionne électriquement, y compris les vitres. Si leur fonctionnement est lent, le nettoyage de tous les composants et l'ajout de lubrifiant peuvent résoudre ce problème. Assurez-vous également que la climatisation souffle du froid et que les ventilateurs fonctionnent.

Tant dans la version GTB que dans la version GTS, quiconque mesurant plus de 1,80 m de hauteur constatera que l'espace au-dessus de la tête est limité, bien que la GTS offre une solution évidente à ce problème !

Panneau avant Ferrari 328 GTB

Historique

1985 - La Ferrari 328 est dévoilée au Salon de l'automobile de Francfort. Elle est proposée en version GTB (coupé) et GTS (targa).
1988 - Le système de freinage ABS devient disponible.
1989 - La production se termine après 7412 exemplaires assemblés.

En résumé

La 328 est un mélange séduisant de style classique et de convivialité moderne. C’est une supercar que vous pouvez utiliser dans la circulation sans qu'elle ne surchauffe, tandis que le mécanisme d’embrayage relativement plus léger facilite la vie de votre pied gauche.

La GTS dépasse largement la GTB en nombre d'exemplaires existants mais les facteurs tels que l'état, l'originalité, l'historique et le kilométrage sont beaucoup plus déterminants que le fait que la voiture ait un toit fixe ou non. Quel que soit votre choix, faites appel à un spécialiste afin de procéder à une inspection rigoureuse.

Si vous dénichez un bon exemplaire, le faire rouler ne vous coûtera pas une fortune. Les prix des entretiens ne sont pas aussi salés que sur les dernières Ferrari. Entre la 348 qui ne présente pas le même attrait et la F355 qui constitue une augmentation significative du coût d'exploitation, la 328 demeure un achat très intéressant.