Nous sommes à la fin des années 1990 et tout le monde se pose la même question : Qui remplacera la Ferrari F50 sortie en 1995 ? Il faut dire qu'au fil des décennies, Ferrari a pris l'habitude de créer une voiture dépassant toutes les autres. 

Il y a d'abord eu la Ferrari 288 GTO, puis les Ferrari F40 et F50. Cette tradition devait se perpétuer, et pour donner plus de noblesse à cette pure lignée, la prochaine supercar aller marquer les esprits en s'appelant Enzo Ferrari, en hommage au fondateur.

Ferrari Enzo
Ferrari Enzo

La naissance

Pour dessiner l'Enzo, Ferrari s'est appuyé sur une valeur sûre - Pininfarina - et à son designer japonais Ken Okuyama. Cette supercar est en rupture avec les autres modèles de Ferrari. Elle semble taillée par le vent et elle ressemble davantage à une Formule 1, surtout à l'avant, au niveau du museau. 

Ferrari dit qu'aucun autre de ses modèles n'avait été influencé à ce point par l'aspect fonctionnel. La supercar du début du millénaire a longuement été étudiée et développée en soufflerie afin d'obtenir les meilleures performances.

Ferrari Enzo

C'est en 2002 que la Ferrari Enzo est présentée au public, d'abord au Salon de Tokyo, puis au Mondial de Paris. Tout comme la F50, la production de la Ferrari Enzo allait être limitée. Il n'y aura que 399 exemplaires de la Enzo, et pas un de plus. Finalement, un 400e exemplaire a été produit à la demande de Luca Di Montezemelo, il sera vendu aux enchères et les bénéfices reversés au Vatican.

Plus performante que la F50

La Ferrari Enzo est arrivée à une époque où le Cheval Cabré enchaînait les victoires en Formule 1. Pour son développement, la marque a fait appel à une star, et pas n'importe laquelle : Michael Schumacher, septuple Champion du monde.

Ferrari Enzo
Ferrari Enzo

En position centrale arrière sommeille un V12 de 6,0 litres de cylindrée. Son moteur développe 660 ch et promettait d'offrir beaucoup de couple à bas régime. Les ingénieurs de Ferrari ont apporté un soin particulier à la boîte de vitesses qui était directement reliée au moteur. Les passages de rapports se faisaient plus rapidement, jusqu'à 150 millisecondes selon Ferrari. 

Le freinage de la Enzo n'avait plus rien à voir avec celui de la F50. Il a été développé par Brembo spécialement pour la Enzo et il comprenait des disques en carbone-céramique ; une première dans une Ferrari. 

L'interface homme-machine

Ferrari a mis un point d'honneur sur l'habitacle de sa Enzo. Il devait être fonctionnel, voilà pourquoi sa console centrale fut réduite au strict minimum. Les commandes les plus essentielles à la conduite étaient logés sur le volant, tout comme une Formule 1.

L'intérieur de la Ferrari Enzo était beaucoup plus moderne que celui de la F50, de plus, Ferrari a intégré les palettes au volant ainsi que les diodes sur le volant qui s'allument en fonction des montées en régime.

Ferrari Enzo
Ferrari Enzo

Les ingénieurs ont longuement travaillé pour faire en sorte que chaque conducteur puisse trouver sa position de conduite idéale afin de tirer le meilleur parti de la voiture. Ainsi, le siège baquet en carbone pouvait s'adapter à la morphologie de chaque conducteur et le volant était réglable en hauteur comme en profondeur. 

La fiche technique

Motorisation  
Moteur Arrière longitudinal, V12 à 65°
Cylindrée 5998,80 cm3
Puissance maximale 660 ch à 7800 tr/min
Couple maximal 657 Nm à 5500 tr/min
Performances  
0-100 km/h 3,65 secondes
0-1000 m 19,60 secondes
Vitesse maximale > 350 km/h
Châssis  
Cadre

En fibre de carbone et Nomex nid d'abeille avec structures en aluminium

Suspensions avant Indépendantes, triangles de suspension de tailles différentes, ressorts hélicoïdaux sur amortisseurs télescopiques, barre stabilisatrice
Suspensions arrière

Indépendantes, triangles de suspension de tailles différentes, ressorts hélicoïdaux sur amortisseurs télescopiques, barre stabilisatrice

Pneus avant 245/35 ZR 19
Pneus arrière 345/35 ZR 19
Dimensions  
Longueur 4702 mm
Largeur 2035 mm
Hauteur 1147 mm
Poids 1255 kg à sec

Galerie: Ferrari Enzo