La légende du sport n'a disputé que quelques courses avec la Scuderia.

Véritable légende du sport automobile, Mario Andretti n'a finalement piloté que 12 Grands Prix pour Ferrari, s'offrant une pole et une victoire.

Né dans une partie d'Italie annexée par la Yougoslavie lors de la seconde guerre mondiale, Mario Andretti a émigré aux États-Unis à l'âge de 15 ans avec sa famille. Le début d'un véritable rêve américain, Andretti devenant rapidement l'un des pilotes les plus titrés outre-Atlantique.

Dans les années 60, Andretti a remporté le championnat IndyCar et les 500 Miles d'Indianapolis, les 500 Miles de Daytona en NASCAR, la course de côte de Pikes Peak et bien d'autres succès. C'est aussi dans cette décennie qu'il a découvert la Formule 1, avec plusieurs courses pour Lotus et une pole position dès son premier Grand Prix, à Watkins Glen en 1968.

Mario Andretti

L'histoire entre Andretti et Ferrari débute dès 1971, mais au cours de cette saison et de la suivante, l'Américain ne prend part qu'à dix Grands Prix, cinq par saison, puisqu'il continue de piloter aux États-Unis. Dès son premier Grand Prix en rouge, en Afrique du Sud, il s'impose, laissant augurer d'une très belle histoire chez Ferrari...

Cela restait finalement comme le seul podium de Mario Andretti avec Ferrari dans les années 70. Une fois arrivé en Europe pour de bon, c'est plutôt chez Lotus que l'Américain a connu le succès, remportant notamment le titre de Champion du monde en 1978, bâtissant un peu plus sa légende dans le milieu du sport automobile.

Mario Andretti est resté en Formule 1 à temps complet jusqu'à la fin de l'année 1981, avant de rejoindre le CART aux États-Unis l'année suivante. Mais l'histoire avec Ferrari ne s'est pas arrêtée pour autant.

L'ancien Champion du monde a en effet effectué trois retours en 1982, le premier pour Williams, et les deux suivants pour la Scuderia. Andretti était l'un des remplaçants de Didier Pironi, gravement blessé lors des essais du Grand Prix d'Allemagne.

En guise de première course, Andretti a été aligné au Grand Prix d'Italie, à Monza, le temple de la vitesse et surtout le temple des tifosi ! Là-même où il a remporté son titre mondial quatre ans plus tôt, l'Américain ne pouvait surtout pas décevoir les fans, au cours d'une année terrible pour la Scuderia, qui avait perdu Gilles Villeneuve plus tôt dans la saison.

Ferrari 126C2

Mario Andretti se devait donc de donner du baume au cœur de tous les tifosis, et c'est exactement ce qu'il est parvenu à réaliser en signant la pole position à bord de la Ferrari 126C2 ! En course, les voitures du cheval cabré ont dû s'incliner face à la Renault de René Arnoux.

Mais la deuxième place de Patrick Tambay, devant Mario Andretti, avait de quoi ravir les nombreux fans réunis à Monza ! L'Américain a ensuite terminé la saison au Grand Prix de Las Vegas, une course qui s'est terminée sur un abandon pour problème de suspension.

C'est ainsi que s'est terminée la carrière en Formule 1 et avec Ferrari de Mario Andretti. L'enfant du pays aura ainsi connu le bonheur de se tenir sur le podium de Monza vêtu de rouge, et il aura aussi remporté un Grand Prix pour la Scuderia, des faits à ajouter à son palmarès gigantesque, sur plus de quatre décennies !