Il était le successeur désigné par Enzo Ferrari.

En 1932, Enzo Ferrari est devenu père, ce qui l'a poussé à arrêter la compétition en tant que pilote, comme il l'avait promis. Le 19 janvier est né Alfredo, surnommé "Dino".

Le Commendatore voulait faire de Dino son successeur. Alors ce dernier, après avoir étudié l'économie à Bologne, a été envoyé en Suisse pour y suivre un cursus dans l'ingénierie mécanique. Après ses études, Dino a intégré la jeune Scuderia Ferrari dans les années 1950. À Maranello, le père dirigeait la firme et le fils travaillait sur différents projets de moteurs mais également sur la Ferrari 750 Monza, victorieuse au Tourist Trophy 1954 et voiture dans laquelle Alberto Ascari a trouvé la mort en essais.

Mais dès son arrivée dans l'entreprise familiale, Alfredo a rencontré de graves problèmes de santé, avec notamment des difficultés à bouger les membres et des pertes d'équilibre. Une myopathie de Duchenne, maladie dégénérative et fortement évolutive, lui a été diagnostiquée. Rapidement contraint à être immobile, puis alité lors des derniers mois de sa vie, Dino a travaillé étroitement avec l'ingénieur Vittorio Jano, père du moteur V12 installé dans la Ferrari 290 MM ayant remporté les Mille Miglia 1956.

Le dernier projet de la vie de Dino a été un moteur V6 de 1,5 litre, une idée suggérée à son père en 1955. Le développement s'est poursuivi entre 1955 et 1957 mais Dino ne l'a pas vu en action, puisqu'il a rendu son dernier souffle en 1956 des suites de sa maladie, à l'âge de 24 ans seulement. Sa mort est avancée comme l'un des faits principaux derrière le côté renfermé et froid d'Enzo Ferrari, qui n'a cessé de lui rendre hommage sur plusieurs créations de la Scuderia.

Les Ferrari de Formule 2 utilisant le V6 conçu conjointement par Dino et Jano furent nommées en l'honneur d'Alfredo. D'autres voitures d'endurance et modèles de série prirent aussi son nom, dont la célèbre Dino 246 GT. Le circuit d'Imola fut nommé "Autodromo Dino Ferrari", avant de devenir "l'Autodromo Enzo e Dino Ferrari" après la mort du Commendatore, en 1988.