L'Espagnol se veut confiant quant à son avenir.

Carlos Sainz pense qu'il est "bien trop tôt" pour juger les performances de Ferrari quand il rejoindra l'équipe l'an prochain, après un début de saison difficile pour la Scuderia.

Carlos Sainz a conclu un accord au mois de mai pour rejoindre Ferrari en 2021, où il remplacera Sebastian Vettel. Un choix de carrière qui semblait le rapprocher un peu plus du sommet de la hiérarchie, avant un début de saison 2020 très compliqué pour Ferrari. La SF1000 sera encore utilisée l'an prochain pour limiter les coûts, avec des développements restreints sur le châssis et le moteur. Mais l'Espagnol ne pense pas qu'il soit déjà temps de s'inquiéter sur les difficultés de la Scuderia, et encore moins de regretter d'y avoir signé pour 2021.

"Beaucoup de gens me posent la question, comme si j'étais très inquiet ou si je regrettais ma décision", a déclaré Sainz. "Je ne pense pas que ce soit une question qui mérite une réponse pour le moment. Je pense qu'il est bien trop tôt dans la saison. Nous devons tous être un peu patients. Je crois que l'on a clairement vu à quel point une voiture peut changer d'une année sur l'autre - à quel point Racing Point a pu changer depuis l'an dernier, ou à quel point la Ferrari a changé entre l'année dernière et cette année."

"La bonne chose avec la Formule 1, c'est que ça ne s'arrête jamais, et je ne suis pas inquiet de ce qui pourrait se passer car en un an, en 365 jours, tout pourrait changer. C'est pour cela que je me concentre sur le présent et sur mon travail chez McLaren. J'ai dit 100 fois dans des interviews que mon objectif principal cette année est de faire aussi bien que je peux pour McLaren, et je ne me concentre pas sur ce qui se passe chez Ferrari. Dès que la saison sera terminée, j'aurai le temps d'aller chez Ferrari et de me concentrer sur cela, pour rendre la prochaine saison meilleure que celle-ci."

Sainz a déjà parlé de l'importance de la stabilité dans son avenir, après avoir brillé chez McLaren en 2019, pour ce qui était le début du premier contrat pluriannuel dont il ait disposé en F1. Interrogé par Motorsport.com sur l'importance des certitudes concernant son futur, notamment avec les rebondissements que l'on peut voir sur le marché des pilotes, et l'ancien pilote Renault avoue que ça lui permet de rester concentré sur ses performances.

"Je l'ai souvent déclaré dans le passé, quand je disais que mon premier contrat de deux ans avec McLaren m'avait donné une confiance supplémentaire qui m'avait manqué lors des précédentes équipes et dans des situations précédentes. [C'est] une certaine marge de sécurité de savoir que vous serez dans l'équipe pour une autre année, [cela] aide un pilote à arrêter de se concentrer sur différents problèmes et à conserver son esprit sur le présent. Je suis heureux de ce à quoi ressemble mon avenir et d'où je vais. Je suis heureux où je suis actuellement, et ça m'enlève d'autres situations de l'esprit."