Ferrari n'a plus le choix, il doit composer avec l'hybride.

Chez Ferrari, les ingénieurs mettent au point un tout nouveau moteur qui se positionnera en dessous du V12 et du V8. Il s'agit du V6, qui sans surprise, sera électrifié. Le constructeur de Maranello a été très clair à ce sujet, après la SF90 et son V8 électrifié, quelques-unes de ses nouveautés auront deux cylindres en moins mais dont la perte sera en partie compensée par une motorisation électrique. 

Les prototypes sont déjà sur la route, et les photographes ainsi que les vidéastes n'ont pas manqué leur sortie dans les rues de Maranello. Ils sont camouflés, mais peu importe, car en-dessous des autocollants, la carrosserie est celle des modèles d'ancienne génération. 

Tous les prototypes filmés portent un autocollant très évocateur. On veut bien sûr parler du pictogramme triangulaire et jaune pour signifier la présence d'une source électrique. Ce simple indice ne laisse plus de place au doute, même si Ferrari n'a jamais nié l'arrivée de sportives électrifiées. Cela montre encore une fois que tous les constructeurs, aussi prestigieux soient-ils, doivent se plier aux règles en matière d'émissions polluantes. Toutefois, Ferrari promet de garder son moteur V12 (et son V8) aussi longtemps que possible. 

Le fabricant prévoit que 60 % de sa gamme sera électrifiée d'ici 2022, autant vous dire que c'est demain ! La transition vers l'électrique a débuté bien plus tôt pour Ferrari avec LaFerrari sortie en 2013. Ferrari devrait poursuivre sur cette voie et intensifier la commercialisation de modèles électrifiés. Mais une question reste en suspens : verra-t-on un jour une Ferrari 100 % électrique ? Ce n'est toujours pas prévu, Ferrari préfère que la motorisation électrique vienne tout simplement en aide au moteur thermique.