Retour sur la première Ferrari à avoir remporté un Grand Prix de Formule 1.

Au cours des prochaines semaines, FerrariChat vous dévoilera les 10 meilleures monoplaces de Formule 1 construites par la Scuderia Ferrari. Ce top 10 se base avant tout sur le palmarès des voitures mais aussi sur leur importance dans l'histoire de la marque italienne.

En dixième position, nous trouvons la Ferrari 375 de 1951. Elle n'aura disputé que huit Grands Prix en catégorie reine mais cette voiture jouit d'un palmarès très flatteur : trois pole positions, trois victoires et treize podiums !

Fin 1950, l'ingénieur Aurelio Lampredi remplace Gioacchino Colombo à la tête du département technique de Ferrari et dessine le modèle 375. Équipée d'un moteur V12 de 4,5 L, la monoplace effectue ses débuts lors de la dernière manche de la saison, à Monza, et décroche d'emblée un podium. Mais la Ferrari 375 est surtout connue pour être l'unique voiture à avoir enrayé la machine à gagner Alfa Romeo. 

Le premier revers essuyé par le Quadrifoglio intervient en Grande-Bretagne, en 1951. Sur l'ancien aérodrome de Silverstone, José-Froilan Gonzalez offre à la Scuderia son premier succès en Formule 1. L'Argentin s'impose avec près d'une minute d'avance sur l'Alfa de son compatriote Juan Manuel Fangio ! Lors des deux courses suivantes, en Allemagne et en Italie, Alberto Ascari termine à son tour sur la plus haute marche du podium. Le cheval cabré est désormais en mesure de remporter la couronne mondiale en Espagne, clôture du championnat.

Mais malgré sa pole position sur la grille de départ, Ascari ne peut rivaliser avec le Maestro Fangio dans les rues de Barcelone, la faute à des pneumatiques trop fins. L'Italien termine quatrième, Fangio remporte le premier de ses cinq titres de champion du monde de Formule 1.

Palmarès

8 Grands Prix

3 pole positions

13 podiums

3 victoires

Galerie: Ferrari 375 (1951)