La dernière monoplace de Formule 1 à moteur avant victorieuse en Grand Prix.

Au cours des prochaines semaines, FerrariChat vous dévoilera les 10 meilleures monoplaces de Formule 1 construites par la Scuderia Ferrari. Ce top 10 se base avant tout sur le palmarès des voitures mais aussi sur leur importance dans l'histoire de la marque italienne.

En huitième position, nous trouvons la Ferrari D246 ayant participé aux saisons 1958, 1959 et 1960 de Formule 1. Dans une période correspondant aux premiers succès des monoplaces à moteur central arrière, la D246 à moteur avant aura toutefois permis à Mike Hawthorn de remporter le Championnat du monde 1958... Instant flashback !

Cette année-là, la Scuderia Ferrari est dans l'obligation de fournir une réponse convaincante après une saison 1957 vierge de toute victoire. Tandis que Cooper révolutionne la Formule 1 avec son modèle T45 à moteur central arrière, Vittorio Jano et Carlo Chiti imaginent la Ferrari D246. 

La monoplace porte le "D" de Dino Ferrari en hommage au fils d'Enzo Ferrari tragiquement disparu en 1956, à l'âge de 24 ans. De son vivant, Dino Ferrari avait conçu - conjointement avec Jano - un moteur V6 de 65° à double arbre à cames en tête. Celui-ci atterrit dans la D246, qui devient la première monoplace de Formule 1 à utiliser cette architecture de moteur.

Autre grande première, 1958 marque l'introduction du Championnat du monde des Constructeurs. Les puissantes Vanwall d'Anthony Vandervell permettent à l'écurie britannique de s'imposer face à Ferrari au classement général, 48 points contre 40. En revanche, la fiabilité de la D246 donne un bel avantage au pilote Mike Hawthorn dans la lutte pour le Championnat Pilotes.

Avec cinq secondes places accompagnées de cinq points attribués à l'auteur du meilleur tour en course, Hawthorn coiffe Stirling Moss sur le poteau. Pour un point, le pilote Ferrari est sacré Champion du monde 1958... et prend sa retraite dans la foulée !

Ferrari D246

La campagne 1958 sera la plus fructueuse de l'histoire de la D246 en Formule 1. Entre 1959 et 1960, les voitures à moteur central arrière, plus légères et plus performantes, deviennent la référence en Formule 1. Pourtant, Ferrari s'entête avec une D246 dépassée mais encore capable de quelques coups d'éclats sur les circuits à haute vitesse.

Tony Brooks remporte deux Grands Prix en 1959, à Reims et sur le terrifiant AVUS. La saison suivante, Ferrari inscrit un triplé historique à domicile. Phil Hill remporte un Grand Prix d'Italie boudé par les concurrents britanniques. Et l'Américain rentre dans l'histoire comme étant le dernier pilote à remporter un Grand Prix au volant d'une monoplace de Formule 1 à moteur avant. C'était le 4 septembre 1960, soit 10 ans, 3 mois et 22 jours après la toute première course comptant pour le Championnat du monde.

Palmarès

25 Grands Prix

7 pole positions

10 meilleurs tours en course

28 podiums 

5 victoires

1 championnat pilotes

Fiche technique

Châssis

Châssis multitubulaire en aluminium

Suspension avant Ressort, double fourchette et rallonge transversale
Suspension arrière Ressort et rallonge transversale
Moteur Dino 246, 2 417 cm3, 290 ch à 8 300 tr/min (1958)
Configuration du moteur V6 à 65°
Boîte de vitesses Ferrari Type 523, manuelle 4 rapports + marche arrière
Réservoir 160 litres
Système de freinage Freins à disques

Dimensions

Longueur 4030 mm
Largeur 1500 mm
Hauteur 980 mm
Empattement 2223 mm
Voie avant 1219 mm
Voie arrière 1194 mm
Poids 575 kg

Galerie: Ferrari D246 (1958-1960)