La monoplace ayant offert un septième titre à Michael Schumacher.

Au cours de ces dernières semaines, FerrariChat vous a dévoilé les 10 meilleures monoplaces de Formule 1 construites par la Scuderia Ferrari. Notre top 10 se basait sur le palmarès des voitures mais aussi sur leur importance dans l'histoire de la marque italienne.

La monoplace occupant la première position du classement n'est autre que la Ferrari F2004 ayant écrasé la saison 2004 de Formule 1. Elle n'a pas la longévité de la 312T ou de la D246 mais nous parlons ici d'une voiture si rapide qu'elle a fait croire aux ingénieurs Ferrari que leurs chronomètres étaient défectueux !

En 2003, la Ferrari F2003-GA n'était pas la voiture la plus rapide du plateau. Et ce n'est que grâce à une fiabilité accrue que la Scuderia et Schumacher ont pu s'offrir le titre mondial. Malgré tout, la monoplace sert de base pour le développement de la F2004. Les pontons sont davantage sculptés, les cheminées d'échappements sont retravaillées et le dessin de la suspension arrière est modifié pour améliorer la tenue de route, l'un des points faibles de la F2003-GA.

Au début de l'année 2004, avant le début du championnat, la F2004 et la F2003-GA s'affrontent sur le circuit d'Imola afin de comparer les performances des deux modèles. Les ingénieurs Ferrari s'attendent à un écart d'une demi-seconde en faveur de la F2004 mais la machine s'avère si rapide qu'elle repousse cet écart à plus de deux secondes ! Terrifiée, l'équipe envisage un dysfonctionnement de la télémétrie, passe la monoplace au peigne fin pendant 12 heures... et se rend compte que les chronos n'ont pas menti !

Dès le premier Grand Prix de la saison, en Australie, Michael Schumacher et Rubens Barrichello verrouillent la première ligne et signent un doublé. Les gommes Michelin ont beau offrir les meilleures performances, la relation presque fusionnelle entre Ferrari et Bridgestone triomphe sur le Bibendum. La fiabilité de la F2004 est aussi l'un de ses nombreux points forts. Sur l'ensemble de l'année 2004, Schumacher et Barrichello parcourent 10 748 kilomètres, soit près de mille bornes de mieux que Sauber, deuxième équipe de ce classement. Les deux seuls abandons de Ferrari cette saison-là sont liés à des accrochages. 

 

S'il faut trouver un point faible à cette monoplace, on ne peut reprocher qu'un léger manque de forme le samedi. Sur les 18 Grands Prix auxquels la F2004 a pris part, elle ne signe "que" 12 pole positions. Cela est en partie dû au format des qualifications de l'époque, deux séances d'un tour lancé, et en partie dû aux performances des pneus Bridgestone, bien plus fringants au moment de la course. Les 12 pole positions sont converties en 15 victoires dont 8 doublés. Schumacher remporte une septième couronne et s'adjuge un record qui n'a toujours pas été battu : le plus grand nombre de victoires sur une année (13).

2004 est le paroxysme de la domination de Ferrari en Formule 1. Il faudra une intervention de la FIA et une modification du règlement pour que les cartes soient distribuées. En l'espace de quelques mois, la toute puissante F2004 (désormais dans sa version "Modificata") est éclipsée par les Renault et les McLaren. L'arrivée de la F2005 plus tard dans l'année ne changera pas la donne. 

Cependant, l'empreinte laissée par la F2004 a marqué à tout jamais la Formule 1 et les fans. Pour le son strident de son moteur V10, la monoplace italienne est adorée de tous. Et parce qu'elle détient encore aujourd'hui de nombreux records du tour en course, la Ferrari F2004 mérite de figurer tout en haut de la liste des meilleures monoplaces de l'Histoire.

Palmarès

18 Grands Prix

12 pole positions

14 meilleurs tours en course

29 podiums

15 victoires

1 championnat Pilotes

1 championnat Constructeurs

Fiche technique

Châssis Monocoque composite moulée en fibre de carbone en nid d'abeille
Suspensions (avant et arrière) Triangles superposés, poussoirs et barre de torsion
Moteur 2997 cm3, 900 ch à 19000 tr/min
Configuration du moteur V10 à 90°
Boîte de vitesses Longitudinale semi-automatique séquentielle, 7 rapports + marche arrière
Système de freinage Disques et étriers en carbone

Dimensions

Longueur 4545 mm
Largeur 1796 mm
Hauteur 959 mm
Empattement 3050 mm
Voie avant 1470 mm
Voie arrière 1405 mm
Poids 605 kg (pilote inclus)

Galerie: Ferrari F2004 (2004)