Au Portugal, les pilotes Ferrari découvriront un nouveau circuit.

24 ans après la toute dernière course à Estoril, le Portugal fait son retour au calendrier de la Formule 1. La douzième manche du championnat du monde se tiendra sur un nouveau circuit, celui de Portimão. 

Situé au sud du Portugal, l'Autodrome de l'Algarve - connu sous le nom de Portimão - présente de longues lignes droites entrecoupées de virages aveugles dus aux nombreuses ondulations de la piste. Le circuit fait 4,692 kilomètres de long, 66 tours de course seront donc prévus ce dimanche 25 octobre. 

Tout comme les autres pilotes de la grille, les hommes de la Scuderia Ferrari découvriront ce week-end une nouvelle piste. Sebastian Vettel et Charles Leclerc louent tous deux un circuit "moderne et intéressant" présentant des virages "difficiles à négocier". Et selon le pilote allemand, les séances d'essais libres joueront un rôle très important.

"Je n'ai jamais couru à Portimão, donc je ne peux pas me baser sur mes expériences passées, mais c'est toujours très stimulant de découvrir un nouveau circuit", indique Sebastian Vettel. "En étudiant le tracé, j'ai remarqué qu'il y a beaucoup de dénivelé et beaucoup de virages aveugles qui seront difficiles à négocier. Il sera capital d'exploiter les essais libres au maximum pour se familiariser avec le circuit le plus vite possible."

"Je n'ai roulé qu'une seule fois à Portimão, c'était en Formule 3, en 2015", se souvient Charles Leclerc. "On y prend beaucoup de plaisir avec les nombreuses montées et descentes. C'est un circuit moderne et intéressant. La météo devrait être meilleure que lors de la dernière course en Allemagne. Avec des températures plus élevées, il faudra surveiller la tenue de route de la voiture sur tous les types de virages."

En 16 participations, la Scuderia ne s'est imposée que deux fois au Portugal. Gerhard Berger et Nigel Mansell ont offert au cheval cabré deux victoires consécutives, en 1989 et 1990.