Elle ressemble à une Ferrari 488 GTB, et pourtant, elle cache un groupe motopropulseur hybride.

Ferrari s'est engagé à conserver le moteur V12 atmosphérique en le modernisant pour qu'il soit conforme aux réglementations plus strictes en matière d'émissions. Cependant, même les talentueux ingénieurs de Maranello doivent prendre des mesures radicales pour s'adapter à des règles plus strictes.

Le Cheval Cabré doit réduire son empreinte carbone, et il n'y a pas d'autres moyens de le faire qu'en adoptant l'électrification. La Ferrari LaFerrari introduite en 2013 a permis à l'entreprise de se lancer dans les hybrides. Le dernier et le plus avancé des groupes motopropulseurs étant celui de la SF90 Stradale avec quatre cylindres en moins. Ferrari va supprimer deux cylindres de plus avec son V6 hybride que des espions ont repéré lors de tests dans les environs du siège de l'entreprise.

Galerie: Photos espion Ferrari hybride

Un prototype ressemblant à une Ferrari 488 GTB a été vu en action sur le circuit de Fiorano, propriété de Ferrari, en Italie. Son moteur ne chante certainement pas comme à un V8, et encore moins comme un V12, mais sa sonorité est tout de même assez séduisante pour "seulement" un V6. D'autres rivaux suivent le même chemin, notamment Aston Martin avec la Valhalla, McLaren avec la remplaçante de la 570S, et très probablement Lotus avec le revival Esprit.

En ajoutant l'électrification au mélange, nous ne serons pas trop surpris si la nouvelle Ferrari V6 soit équipée d'un système de transmission intégrale comme la Stradale mentionnée ci-dessus. Si vous avez la patience de regarder la vidéo complète de huit minutes, le prototype effectue quelques glissades et des tests de maniabilité.

Annoncé à l'origine en septembre 2018, le V6 hybride arrivera avant la fin de l'année 2022. Étant donné que Ferrari utilise encore des prototypes quelconques, il est probable qu'une première officielle n'aura pas lieu de sitôt. Lorsqu'elle arrivera, ne vous attendez pas à ce que le nom "Dino" soit utilisé.