Et il ne s'en lasse pas.

Qu'importe l'âge, si l'esprit est jeune, le corps le sera aussi. Prenez l'exemple de John Clower. À 80 ans, ce pilote à la retraite conduit encore tous les jours, bravant parfois le vent, la pluie et la neige.

Et sa voiture du quotidien n'est pas celle que vous croyez. Nous ne parlons pas d'une traditionnelle traction mais d'une des meilleures supercars de l'histoire de l'automobile. Il se trouve que Clower possède une Ferrari F40 et il l'adore, vraiment.

"C'est une icône. Le simple fait de la regarder me donne la chair de poule", lance Clower à la caméra de la chaîne YouTube The Supercar Driver. "Enzo [Ferrari] voulait construire la voiture de route la plus rapide et elle a été la première à franchir la barre des 200 miles par heure [322 km/h, ndlr]."

Faire régulièrement chanter les 472 chevaux sous le capot de la F40 ravit Clower. Cela lui permet de conserver sa jeunesse d'esprit. Un véritable exemple pour nous, amoureux d'automobiles !

"C'est mon fils qui m'a conseillé de l'acheter !", révèle le Britannique. "Il m'a dit "Papa, pourquoi être malheureux et perdre de l'argent en bourse alors que tu pourrais utiliser cet argent pour acheter une belle voiture que tu pourrais admirer et même conduire ?" Et c'est ce que j'ai fait."

Clower est un amoureux du cheval cabré et des voitures italiennes. En plus de cette F40, il a été acquéreur de plus de 15 Ferrari. Dans la vidéo ci-dessus, il explique que son attention se tourne désormais vers Lamborghini, son fils possédant une Murciélago LP 670-4 SV. Clower préfère l'Aventador, bien que ses dimensions importantes lui posent problème : "Elle est vraiment trop grosse, trop large", nous dit-il.

Galerie: 1987 - Ferrari F40