Les réactions de Mattia Binotto après le Grand Prix du Portugal.

Sur le circuit de Portimão, la Scuderia Ferrari repart avec les honneurs. Au terme d'une course ayant malmené les pilotes ainsi que leurs pneumatiques, les deux monoplaces rouges décrochent une arrivée dans les points, une première depuis le Grand Prix de Toscane, en septembre dernier.

"Globalement, c'était une bonne course", analyse Mattia Binotto, directeur d'équipe. "Nos pilotes ont marqué des points, Charles [Leclerc] a fini à sa position de départ [quatrième, ndlr] et Sebastian [Vettel] est parvenu à décrocher le dernier point disponible."

En prenant le pari des pneus medium lors du départ de la course, Ferrari s'attendait à vivre des premiers tours difficiles. Comme l'explique Binotto, les gouttes de pluie ont accentué cet écart de performance avec les monoplaces équipées de pneus tendres. Mais Leclerc comme Vettel ont fini par remonter dans le classement.

"Charles a mené une excellente course, très mature", continue l'Italien. "Nous savions que le premier tour allait être rempli de pièges, ce qui a été le cas, notamment à cause des gouttes de pluie qui sont tombées pile à ce moment. Une fois que [les pneus de Leclerc] aient bien chauffé, il a été en mesure de gagner des positions et d'atteindre ce que nous visions avant la course : consolider la quatrième place et tenir le rythme."

"Sebastian a lui aussi connu des difficultés au départ. Il a perdu des positions et n'a pas réussi à finir plus haut que la dixième place. Désormais, nous devons confirmer les progrès effectués depuis les récentes courses alors que nous entamons la dernière partie du championnat. Nous sommes encore bien en retrait au classement constructeurs mais il est encore possible de refaire notre retard. C'est notre objectif et nous ferons tout pour l'atteindre."