Les pilotes Ferrari sont en retrait.

Nouveau week-end, nouveau circuit ! La Formule 1 pose ses valises en Émilie-Romagne, sur le célèbre circuit d'Imola. 14 ans après son dernier Grand Prix, le tracé italien a conservé son esprit old school : une piste étroite, de l'herbe et surtout de larges bacs à graviers !

Imola est également le théâtre d'une nouveauté en Formule 1. Le week-end de course ne tiendra pas sur trois jours mais seulement deux. Il n'y aura qu'une seule séance d'essais, ce samedi matin, avant la séance qualificative dans l'après-midi puis la course, dimanche. Les pilotes n'ont donc que 90 minutes devant eux pour dompter l'Autodromo Enzo e Dino Ferrari.

Tout comme au Portugal, la direction de course impose des limitations de piste extrêmement strictes. Dans deux virages [Piratella et Variante Alta, ndlr], il sera formellement interdit de dépasser la ligne blanche et d'emprunter les vibreurs en sortie de courbe. De nombreux temps risquent de passer à la trappe aujourd'hui !

Il fallait s'y attendre, les pilotes quittent immédiatement les garages dès le début de cette unique séance d'essais, le temps presse. Après quelques tours de reconnaissance, les chronos commencent à tomber. Max Verstappen prend provisoirement le commandement de la séance. Chaussé de pneus durs, le Néerlandais signe un temps de 1:15.912.

Après des débuts timides, Ferrari fait preuve d'agressivité. Charles Leclerc est l'un des premiers à chausser les pneus tendres. Provisoirement huitième, le Monégasque est en difficulté avec sa monture, la jugeant trop sous-vireuse. De l'autre côté du garage Ferrari, Sebastian Vettel préfère se concentrer sur les simulations de relais de course. L'Allemand garde les gommes dures et se tient éloigné des meilleurs temps.

Le choix de pneumatiques de Leclerc est ensuite imité par la majorité de la grille. Avec des pneus rouges, Verstappen et les pilotes Mercedes s'échangent le meilleur temps. Toutefois, Lewis Hamilton a le dernier mot. Le Britannique, désormais recordman de victoires en Formule 1, signe le meilleur temps définitif de la séance d'essais libres : 1:14.726.

Lorsque le drapeau à damier est brandi, Hamilton devance Verstappen pour moins de trois dixièmes de seconde. Valtteri Bottas est troisième, Pierre Gasly quatrième. Jamais à l'aise au volant de sa Ferrari SF1000 tout au long de la séance, Leclerc parvient à décrocher le cinquième temps. La situation n'est pas meilleure pour Vettel, l'Allemand termine douzième.