À quelles positions s'élanceront les Ferrari ?

Pour la 4e fois de la saison et la 15e fois de sa carrière, Valtteri Bottas partira depuis la pole position. Hier après-midi, lors de la séance qualificative du Grand Prix d'Émilie-Romagne, le pilote finlandais a enfin eu le dernier mot face à son équipier Lewis Hamilton. Le Britannique partira également depuis la première ligne.

Comme à son habitude, Max Verstappen prend en chasse les Mercedes. Le Néerlandais se qualifie en deuxième ligne, aux côtés de l'épatant Pierre Gasly. Au volant de son AlphaTauri, le vainqueur du Grand Prix d'Italie égale son meilleur résultat en qualifications en Formule 1 : une quatrième place.

Après avoir permis à Renault de monter sur son premier podium depuis la saison 2011, Daniel Ricciardo offre au losange une cinquième place sur la grille de départ, devant la Red Bull d'Alexander Albon. Les tifosi doivent se contenter d'une quatrième ligne, signée Charles Leclerc. Le pilote Ferrari s'élancera devant la seconde AlphaTauri de Daniil Kvyat. 

Le top 10 est bouclé par l'écurie McLaren. Cette dernière verrouille la cinquième ligne, Lando Norris devançant son chef de file Carlos Sainz pour un dixième de seconde. Pour la deuxième fois d'affilée, Esteban Ocon est éliminé dès la Q2. Le pilote tricolore est douzième sur la grille de départ, battu par son ancien équipier chez Force India, Sergio Pérez.

Assuré de piloter en Formule 1 l'an prochain, George Russell a une nouvelle fois été l'auteur d'une superbe séance qualificative. Malgré une Williams rétive, le Britannique a largement battu son équipier Nicholas Latifi, s'est qualifié en Q2 et a signé le treizième meilleur temps ! Russell pourrait être récompensé par une arrivée dans les points demain, lors de la course, s'il parvient à prendre un bon envol.

Sept places derrière son équipier, nous trouvons Sebastian Vettel. Le quadruple champion du monde est une nouvelle fois éliminé en Q2 et accuse un retard de plus de huit dixièmes de seconde sur son équipier. 

En huitième ligne se trouvent Romain Grosjean et Lance Stroll. Derrière eux, Kevin Magnussen, Kimi Räikkönen, Nicholas Latifi et Antonio Giovinazzi ferment la marche. Alfa Romeo fait pâle figure à domicile malgré une livrée spéciale. Le Quadrifoglio va-t-il pouvoir redresser la barre ?