Le pilote Ferrari se qualifie septième à Imola.

Au terme des qualifications du Grand Prix d'Émilie-Romagne de Formule 1, Charles Leclerc n'a pas répété son exploit de Portimão. Le pilote Ferrari accède une nouvelle fois à la Q3 mais doit se contenter de la septième position sur la grille de départ.

Après avoir montré de belles performances lors du Grand Prix du Portugal, il y a une semaine, le soufflé Ferrari retombe. Sur le circuit d'Imola, la Scuderia n'est pas dans le coup. En qualifications, Leclerc accuse un retard d'une seconde sur le temps de Valtteri Bottas, auteur de la pole position.

Toutefois, même s'il s'élancera depuis la quatrième ligne en course, le pilote monégasque tutoie la quatrième position de Pierre Gasly sur la grille. Les deux pilotes ne sont séparés que d'un dixième de seconde, au grand désarroi de Leclerc.

"Septième, ça ne me satisfait pas, surtout lorsque l'on regarde les écarts pour la quatrième position", commente Leclerc sur la chaîne Sky F1 à la fin de la séance qualificative. "Je m'attendais à mieux mais bon, c'est comme ça. Nous espérions être plus performants que ça aujourd'hui. Mais c'est demain, en course, que nous marquons des points donc je vais essayer de faire de mon mieux avec la voiture."

Et contrairement au Grand Prix du Portugal, la Scuderia n'est pas parvenue à accéder en Q3 en utilisant des pneus medium. Le pari a tout de même été tenté par Leclerc et son équipier Sebastian Vettel mais le rythme affiché par les deux hommes était bien en dessous des attentes.

"Nous avons fait nos deuxièmes tentatives en pneus tendres et non en medium car nous n'étions pas aussi confiants qu'à Portimão", poursuit le pilote monégasque. "Ce sera probablement difficile de rouler avec [les pneus tendres] en course mais nous verrons en temps voulu."