Après la 250 SWB Revival, GTO Engineering va remettre le couvert pour le plus grand plaisir des amateurs de répliques haut de gamme.

Il y a quelques semaines, vous n'êtes sûrement pas passé à côté de la formidable 250 RW Revival présentée par l'entreprise anglo-américaine GTO Engineering. Il s'agit d'une réplique "améliorée" en quelque sorte de la Ferrari 250 SWB Berlinetta Competizione produite à seulement 40 exemplaires.

Sous son capot, nous retrouverons une reproduction du bloc V12 Colombo qui a nécessité pas moins de 300 heures de travail. Les clients auront le choix puisqu'il sera proposé en versions 3.0 litres, 3.5 litres ou 4.0 litres. Il disposera également de trois carburateurs et sera associé à une boîte manuelle à quatre rapports de série ou à cinq rapports en option.

gto_engineering_250_swb_revival_2

En quelques chiffres, dans sa version de 3,5 litres, le V12 produira 324 chevaux, sera capable de propulser la voiture de 0 à 100 km/h en six secondes et d'atteindre 240 km/h. Sans surprise, ce modèle a suscité un très grand intérêt. De quoi encourager GTO Engineering à remettre le couvert.

Et ce sera bientôt chose faite, en témoigne les nouvelles esquisses que vient de nous présenter l'entreprise. Ces dessins évoquent l'arrivée d'une nouvelle réplique, dont le projet porte le nom de "Moderna". L'artisan annonce également utiliser de nouveaux matériaux pour ce modèle, tout en conservant le savoir-faire de ses équipes qui officie depuis 1991 dans la construction et l'entretien de modèles Ferrari destinés à la route et à la piste.

GTO Engineering Moderna

Pour le moment, peu d'informations ont circulé autour de ce modèle. Nous savons simplement que la Moderna sera fabriquée autour d'un châssis tubulaire en acier et associé à des sous-cadres en aluminium. La carrosserie sera quant à elle conçue en fibre de carbone tandis que le capot et les portes s'orneront d'aluminium. Ainsi, grâce à l'usage de ces matériaux, la voiture devrait peser moins d'une tonne.

Pour le moment, nous ne savons pas encore quel moteur viendra se placer à l'avant. Nous savons en revanche qu'un système de suspensions indépendantes et un "freinage puissant" seront proposés, le tout avec plusieurs possibilités de personnalisation, tout comme la 250 SW Revival. Ce modèle sera assemblé du côté de la Grande-Bretagne, et il faudra encore attendre quelques mois avant de le découvrir dans son intégralité.

Galerie: GTO Engineering Moderna