0 à 100 km/h en 2,5 secondes, 340 km/h en pointe... ça va décoiffer !

Ferrari avait bien annoncé une surprise pour le 12 novembre 2020. Et la marque ne nous avait pas menti. Et sans réelle surprise, notamment en raison de récentes photos espion qui le laissaient pressentir, c'est bien la Ferrari SF90 Spider que se présente sous nos yeux ébahis !

La SF90 Stradale, la Ferrari la plus puissante de la gamme du constructeur de Maranello, enlève le haut pour devenir un Spider, le tout premier à être hybride rechargeable. Et pour passer de coupé à cabriolet, la super-sportive italienne peut compter sur un toit en dur rétractable. Pour Ferrari, c'est la garantie de conserver une bonne isolation phonique, de mieux se protéger des éléments quand il est fermé, de conserver un certain confort à l'intérieur pour les occupants... mais aussi évidemment de conserver la rigidité de la voiture et donc ses performances exceptionnelles !

Ferrari SF90 Araignée

Un Spider très proche de la Stradale

Esthétiquement, au tout premier coup d’œil, il est très difficile de faire la différence entre la Ferrari SF90 Spider et la SF90 Stradale... toit fermé évidemment. 

Ce système qui date de la 458 Spider, en 2011, a évidemment évolué au cours des années. Pour vous donner quelques chiffres, 14 secondes suffisent pour que le RHT (retractable hard top) passe de fermé à ouvert, le système ne prend que 100 litres d'encombrement, et est 40 kg plus léger que certains systèmes traditionnels grâce à l'emploi massif d'aluminium.

Ferrari SF90 Araignée

C'est à l'arrière que l'on remarque plus facilement qu'il s'agit de la version découvrable, avec les deux "tonneau cover", ces deux bossages dans la continuité des appuie-tête. La lunette arrière peut elle être abaissée pour profiter des vocalises du V8 même toit en place. Un style sans compromis parfaitement intégré. 

Ferrari SF90 Araignée

La bonne nouvelle, c'est qu'en dépit de la transformation subie pour devenir décapotable, cette Ferrari SF90 Spider exhibe toujours fièrement en vitrine à l'arrière son V8 de 3990 cm3  et ce, que le toit soit ouvert ou fermé. 

Seules les plus experts des fans de Ferrari remarqueront que la nouvelle SF90 Spider a des piliers avant plus fins, un pare-brise plus incurvé et une hauteur réduite de 2 cm par rapport à la SF90 Stradale.

Ferrari SF90 Araignée

Des performances qui décoiffent

Les performances de cette Ferrari SF90 Spider sont identiques à celles de la version Stradale : 0 à 100 km/h en 2,5 secondes et 340 km/h en pointe. Seul le 0 à 200 km/h est légèrement en baisse, de 6,7 secondes sur le coupé à 7 secondes sur le cabriolet. À noter quand même que le poids est en hausse de 100 kg à 1670 kg, portant le rapport poids/puissance à 1,67 kg/ch puisque le système hybride propose une puissance maximale combinée de 1000 chevaux ! 

Pour rappel, on retrouve ici la mécanique de la Ferrari SF90 Stradale, c'est-à-dire la combinaison d'un moteur V8 4.0 litres biturbo de 780 ch, d'un moteur électrique arrière MGUK et deux moteurs électriques avant RAC-e (total 162 kW - 220 ch).

Ferrari SF90 Araignée

Un pack Assetto Fiorano pour sorties sur circuit chevaux au vent

Comme pour la version coupé, la Ferrari SF90 Spider peut également être assorti du pack Assetto Fiorano qui ajoute des amortisseurs Multimatic, des pièces en fibre de carbone et en titane pour alléger la voiture de 21 kg et un spoiler arrière là encore en fibre tressée.

Ferrari SF90 Araignée Fiorano
Ferrari SF90 Araignée Fiorano
Ferrari SF90 Araignée Fiorano

La Ferrari SF90 Spider Assetto Fiorano peut également être personnalisée. On trouve la peinture bicolore (optionnelle) que l'on voit sur les photos de présentation, en bleu et noir. Les pneus Michelin Pilot Sport Cup 2 sont inclus dans le package et s'adressent évidemment davantage à ceux qui envisage d'aller sur circuit. Même s'ils ont aussi été dessinés pour un usage sur route. 

Galerie: Ferrari SF90 Spider