En Turquie, Charles Leclerc et Sebastian Vettel entrent dans le top 5.

Deux semaines après le Grand Prix d'Émilie-Romagne, la Formule 1 met le cap à l'est, en Turquie. Certains pilotes, déjà présents sur la grille en 2011, retrouvent le circuit d'Istanbul, tandis que la majorité d'entre eux devra se familiariser avec la piste lors des trois séances d'essais libres.

Cependant, les conditions sont loin d'être idéales lorsque le coup d'envoi des EL1 est donné. Le circuit a été resurfacé il y a peu, ce qui signifie que l'adhérence est proche du néant. "C'est comme conduire sur de la glace", lance Max Verstappen. Lando Norris va plus loin. "C'est pire que de la glace", commente le pilote McLaren dans sa radio.

Piégé par le manque d'adhérence, Charles Leclerc glisse dans le dernier virage et arrache le bollard délimitant l'entrée des stands. Le pilote Ferrari ne semble pas avoir endommagé sa voiture dans l'incident mais la direction de course décide de brandir le drapeau rouge. Les commissaires interviennent sur le circuit le temps de quelques minutes afin d'enlever les vis de fixation du bollard, toujours en place.

Les pilotes ne se pressent pas au bout de la voie des stands lorsque le drapeau vert est de nouveau agité. Valtteri Bottas, Pierre Gasly et Kimi Räikkönen tentent successivement leur chance. Comme des pilotes de rallye, les trois hommes doivent se battre contre leur voiture dans tous les virages d'Istanbul, sans exception !

À mi-séance, Max Verstappen pointe au sommet de la feuille des temps (1:41.741). Les pilotes Ferrari signent provisoirement les 3e et 4e chronos, Charles Leclerc devant Sebastian Vettel. Quelques instants plus tard, l'Allemand passe devant son équipier au classement pour une demi-seconde. Bottas et Verstappen se disputent le meilleur temps, toujours à l'avantage du Néerlandais (1:38.523).

La voiture de sécurité virtuelle interrompt la lutte en tête du classement. Carlos Sainz est garé contre le rail, moteur coupé. L'Espagnol est victime d'un problème mécanique.

Lors du dernier quart d'heure, Ferrari passe à l'attaque ! 1:36.085 pour Vettel, puis 1:35.507 pour Leclerc. Le cheval cabré truste les deux premières places du classement. Mais en fin de compte, le meilleur temps de la première séance d'essais libres revient à Verstappen. Le pilote Red Bull signe un 1:35.077. Son équipier Alexander Albon est deuxième, suivi de Leclerc, Gasly et Vettel. La Scuderia boucle une première séance encourageante en plaçant ses deux voitures dans le top 5.

EL1 Turquie