Le Néerlandais devance d'une courte tête la Ferrari de Charles Leclerc.

Sur le circuit d'Istanbul, Max Verstappen a été le plus rapide lors des deux premières séances d'essais libres du Grand Prix de Turquie. Le matin, le pilote Red Bull devançait son équipier Alexander Albon. Et l'après-midi, c'est Charles Leclerc qui pointait à la deuxième place, derrière le Néerlandais.

À 13h00, lorsque le coup d'envoi de la deuxième séance d'essais libres est donné, la piste a gagné en température ainsi qu'en adhérence. Toutefois, les glissades et autres figures restent nombreuses à Istanbul. Les pilotes doivent se montrer très prudents cet après-midi afin de ne pas partir à la faute.

En grande forme, Valtteri Bottas, Charles Leclerc et les pilotes Red Bull continuent de performer. Les quatre hommes s'échangent le meilleur temps lors de la première demi-heure de séance. Très populaires ce matin, les pneus durs sont délaissés au profit des medium. Logiquement, les temps s'améliorent.

Nous sommes encore loin du record absolu de 2005, propriété de Juan Pablo Montoya, mais nous nous en rapprochons à grands pas ! À mi-séance, Alexander Albon détient le meilleur temps provisoire (1:30.872), devant Lewis Hamilton et Max Verstappen.

Une fois les premières données récoltées par les équipes, les pneus medium font place aux pneus tendres, les plus performants. Cependant, les pilotes ne semblent pas raffoler des gommes proposées par Pirelli ce week-end. Les pneus rouges se dégradent rapidement, produisant du graining.

"Les tendres sont si mauvais... Ils se dégradent trop vite", se plaint Leclerc à la radio... avant de signer le meilleur temps provisoire !

Les pilotes Ferrari et Red Bull continuent d'abaisser la barre, d'abord en 1:29, puis en 1:28. Albon et Verstappen semblent très véloces, pourtant c'est bel et bien Leclerc qui demeure en première position (1:28.731). De l'autre côté du garage Ferrari, Sebastian Vettel est en difficulté. Le pilote allemand parvient à se glisser dans le top 10, cependant un énorme blocage de roues détruit instantanément ses gommes tendres.

Le meilleur temps de la journée semblait être promis à Leclerc mais c'est une nouvelle fois Verstappen qui a le dernier mot : 1:28.330, quatre dixièmes de mieux que le Monégasque. Les 25 dernières minutes sont consacrées aux simulations de course. La chasse au chrono est donc terminée.

Au terme de cette première journée d'essais, Verstappen est l'homme à battre à Istanbul. Leclerc est aux avant-postes, devant les discrets pilotes Mercedes... Lewis Hamilton et Valtteri Bottas cachent-ils leur jeu ?

EL2 Turquie