Il y a beaucoup de LaFerrari dans ce prototype.

Dans le monde passionnant de la photographie d'espionnage automobile, nous voyons défiler de nombreux véhicules conçus par de nombreux constructeurs. Or, il est rare de trouver le nom de Ferrari dans cette liste, c'est pour cela que les clichés suivants sont particulièrement intéressants !

Une voiture mulet de Ferrari a été aperçue à plusieurs reprises sur les routes italiennes ces derniers jours, preuve que le cheval cabré nous cache quelque chose...

Et ce quelque chose est, presque certainement, la prochaine hypercar italienne ! De nouvelles images nous permettent de mieux distinguer le bolide, partageant encore quelques similitudes avec la "vieille" Ferrari LaFerrari.

Galerie: Photos espion du prototype de la nouvelle hypercar Ferrari

Si au premier coup d’œil le déguisement de LaFerrari porté ici par le prochain modèle sème la confusion, quelques petits détails diffèrent. La face avant est est légèrement différente, et contrairement à l'hypercar de 2013, on ne trouve aucune prise d'air sur le capot. Les phares et le profil ressemblent clairement à ceux d'une LaFerrari mais la forme des prises d'air latérales de cette voiture-laboratoire sont différentes et plus petites. L'arrière est aussi emprunté à la LaFerrari, bien qu'on repère un "trou" curieux au niveau du capot moteur.

Cette voiture mulet nous donne des indices intéressants mais très subtils. Jetez un œil aux roues et vous verrez cinq écrous au lieu d'un seul central. Les triangles bleus derrière les vitres signifient que ce véhicule est muni d'un moteur hybride. Il ne s'agit pas d'une nouveauté, puisque le moteur de la LaFerrari est hybride également. Mais si ce prototype devait servir de base à une nouvelle hypercar, nous savons d'ores et déjà qu'une partie du groupe propulseur sera électrifiée.

Quelle puissance devons-nous nous attendre ? Lorsque la LaFerrari a été mise en circulation, il y a plus de sept ans, les 1000 chevaux (735 kilowatts) étaient la référence chez les hypercars. Aujourd'hui, la barre est bien plus haute. Un V12 au cri strident, aidé par un moteur électrique, devrait dépasser avec aisance ces 1000 chevaux.

Quant à la question de l'officialisation, Ferrari nous a d'ores et déjà indiqué qu'une nouvelle hypercar devrait arriver à l'horizon 2022. L'attente sera longue mais connaissant le cheval cabré, elle en vaut le coup.