Charles Leclerc se classe deuxième, Sebastian Vettel est sixième.

Les températures sont fraîches en Turquie ce samedi matin. 13°C dans l'air, à peine 15°C sur la piste et de la pluie ! Des conditions de piste qui ne facilitent pas la vie des pilotes à Istanbul. La veille, sur le sec, ils ont dû composer avec un tarmac "vert" très glissant, transformant le circuit en véritable patinoire ! Le niveau d'adhérence en ce début de troisième séance d'essais libres est donc proche du néant.

Les premiers pilotes quittent la voie des stands chaussés des pneus intermédiaires, marqués en vert. Comme en EL1 et en EL2, nous observons dès les premières minutes d'importantes corrections de volant, du contre-braquage et, parfois, des tête-à-queue.

Vendredi, Charles Leclerc avait signé le deuxième temps des EL2. Le pilote Ferrari semble être à l'aise sur le circuit turc puisqu'il occupe de nouveau cette position après un quart d'heure de séance. Le meilleur temps provisoire est toujours propriété de Max Verstappen (1:48.485 en pneus intermédiaires).

Dans une tentative de dépassement sur la Renault d'Esteban Ocon, Leclerc commet une erreur d'appréciation et percute la roue arrière du Français. Celui-ci est envoyé en toupie, les deux pilotes ne semblent pas avoir endommagé leur voiture. "C'est inconduisible, les pneus sont trop froids", se plaint Leclerc à la radio.

 

L'averse s'intensifie, Ferrari arrête Leclerc pour remplacer ses intermédiaires par des pneus pluie. Dans une première tentative de tour chronométré, le pilote Ferrari perd le contrôle de sa monoplace au bout de deux virages et manque de toucher le mur ! Au même endroit, son équipier Sebastian Vettel part également à la faute. Les mécaniciens Ferrari espèrent garder les deux voitures rouges intactes jusqu'au début des qualifications !

Malgré une piste impraticable, Leclerc et Vettel poursuivent leur effort. À la radio, Leclerc indique à son équipe que toutes les données récoltées lors de cette troisième séance d'essais libres pourraient se révéler précieuses au moment de la course. "C'est très glissant ici mais si les conditions restent les mêmes pour la course, il faut nous y préparer et poursuivre les essais", commente le Monégasque au volant de sa SF1000.

Pourtant, à 25 minutes du drapeau à damier, le circuit est plongé dans le silence absolu. Tous les pilotes rentrent au stand devant des conditions de piste bien trop difficiles.

Quelques minutes plus tard, les courageux pilotes Alfa Romeo et AlphaTauri prennent la piste. Et instantanément, Antonio Giovinazzi perd le contrôle de sa voiture et brosse le mur dans un tête-à-queue ! L'Italien s'en sort avec une ailette endommagée. 

Le classement reste figé. En étant l'un des premiers pilotes à sortir, avec des pneus intermédiaires, Max Verstappen signe une nouvelle fois le meilleur temps de la séance d'essais libres. Charles Leclerc est deuxième, à près d'une seconde, suivi d'Alexander Albon, Esteban Ocon et Lando Norris. Sebastian Vettel occupe la sixième position.

EL3 Turquie