Charles Leclerc et Sebastian Vettel sont éliminés dès la Q2.

Ce matin, la pluie tant redoutée est tombée sur le circuit d'Istanbul. Les pilotes ont été confrontés à une piste extrêmement glissante et les tête-à-queue étaient légion. De quoi nourrir les inquiétudes au sein du paddock puisqu'une averse plus importante est prévue pour la séance qualificative.

Et les météorologues ne se sont pas trompés. À 13h00, lorsque les qualifications débutent, les conditions sont apocalyptiques au-dessus d'Istanbul. L'averse est de plus en plus intense et les températures dépassent à peine les 10°C !

Q1

La direction de course décide de maintenir les qualifications. La voie des stands se remplit de monoplaces à quelques secondes du début de la Q1, première séance de la journée. Certains pilotes osent les gommes intermédiaires, d'autres préfèrent chausser des pneus pluie, permettant d'évacuer une plus grande quantité d'eau. 

Mais le pari des intermédiaires ne paye pas. La piste est de plus en plus détrempée, on s'approche même de l'inondation ! Dans ce déluge, Esteban Ocon signe le meilleur temps provisoire à un rythme d'escargot : 2:06.115, à plus de 40 secondes du record absolu d'Istanbul !

À quelques instants de la fin de la session, la direction de course décide d'arrêter le massacre. Le drapeau rouge est brandi pendant 45 minutes... puis immédiatement représenté suite à la sortie de piste de Romain Grosjean.

Il ne reste que trois minutes pour que les pilotes améliorent leur marque. Charles Leclerc est menacé par une élimination, le Monégasque parvient à garder ses roues dans les limites de la piste et se hisse en Q2 aux côtés de Sebastian Vettel et des pilotes Alfa Romeo.

Les pilotes éliminés : Kevin Magnussen, Daniil Kvyat, George Russell, Romain Grosjean, Nicholas Latifi.

Q2

En fin de Q1, les sorties de Kvyat et Latifi ont été signalées par des doubles drapeaux jaunes, cependant de nombreux pilotes n'ont pas suffisamment ralenti et ont amélioré leur temps. La direction de course indique qu'elle analysera la situation à la fin des qualifications. Ce soir, il pourrait donc y avoir une averse de pénalités !

Il ne pleut plus mais le circuit reste très humide, l'adhérence est nulle. Les Red Bull de Max Verstappen et Alexander Albon marchent sur l'eau. Les Racing Point parviennent à concurrencer les monoplaces autrichiennes, en revanche les Mercedes sont en retrait.

Rien ne va plus pour la Scuderia qui prend une énorme gifle. Leclerc et Vettel accusent un retard de six à sept secondes sur les meilleurs temps ! Les deux pilotes sont éliminés, contrairement aux Alfa Romeo qui se qualifient en Q3 !

Les pilotes éliminés : Lando Norris, Sebastian Vettel, Carlos Sainz, Charles Leclerc, Pierre Gasly.

Q3

La pole position devrait revenir à Max Verstappen, intraitable depuis le début du week-end turc. Avec un premier chrono de 1:52.326, ses adversaires sont relégués à plus de quatre secondes !

Seul Sergio Pérez parvient à battre le temps du Néerlandais mais le Mexicain était en gommes intermédiaires. Cela pousse les autres pilotes à regagner les stands. Verstappen ne prend même pas le temps de terminer son tour rapide ! 

Et tandis que certains tentent de trouver leurs marques dans ces conditions difficiles, un autre loup sort du bois et il est Canadien ! Lance Stroll signe un temps canon de 1:47.765, assez bon pour lui offrir la première place. Verstappen doit s'avouer vaincu. Le Néerlandais a dominé toutes les séances du Grand Prix de Turquie sauf la plus importante : la Q3.

La Red Bull accuse un retard de 290 millièmes sur Stroll qui signe sa première pole position en catégorie reine. Sergio Pérez est troisième, à une seconde et demie de son équipier. Les Alfa Romeo accrochent les 8e et 10e temps, Kimi Räikkönen devant Antonio Giovinazzi.