La déception du Monégasque est immense.

Le Grand Prix de Turquie de Formule 1 avait mal démarré pour Charles Leclerc, celui-ci se termine sur une note très amère.

En qualifications, le pilote Ferrari s'est noyé sous la pluie d'Istanbul : 14e temps seulement en Q2, à plus de six secondes de Max Verstappen ! Mais la pointe de vitesse du Monégasque est réapparue en course où, après un démarrage poussif dans le ventre mou du peloton, Leclerc a brillé avec les gommes intermédiaires.

Dans le top 10 suite à la première salve d'arrêts au stand, un nouveau changement de gommes en fin de parcours permet au Champion 2017 de Formule 2 d'être troisième. Revenu sur les talons de Sergio Pérez dans la dernière boucle, Leclerc se précipite dans sa manœuvre de dépassement et perd deux positions coup sur coup à quelques mètres de la ligne d'arrivée, qu'il franchit en quatrième place.

"Je suis tellement déçu, je n'ai rien d'autre à dire", se lamente Leclerc au micro de la chaîne néerlandaise Ziggo Sport. "Le début de course était très difficile mais nous étions très rapides à mi-parcours. J'espérais être récompensé par un podium mais j'ai merdé dans les trois derniers virages."

Toutefois, Leclerc relativise en pensant au collectif. Ferrari empoche 27 points en Turquie, le meilleur résultat du cheval cabré cette saison. L'erreur de Leclerc permet également à Sebastian Vettel de monter sur son premier podium depuis le Grand Prix du Mexique 2019, il y a plus d'un an.

"Je suis extrêmement déçu mais nos voitures terminent troisième et quatrième, ce qui est un bon résultat d'équipe", indique Leclerc. "Même si c'est difficile de l'être en ce moment, je suis heureux pour Seb [Vettel] qui monte sur son premier podium. Il connaît une saison difficile mais il vient de nous montrer son vrai niveau."

Le pilote Ferrari a également une pensée pour Lewis Hamilton, fraîchement couronné Champion du monde de Formule 1 pour la septième fois, le plaçant à égalité avec Michael Schumacher au nombre de titres en catégorie reine.

"Félicitations à Lewis [Hamilton], je pense que ce n'était qu'une question de temps", indique Leclerc à Sky Sports. "Il a été l'auteur d'une saison incroyable et il a été très impressionnant aujourd'hui. Depuis le début du week-end, [Mercedes et Hamilton] étaient en difficulté et personne ne s'attendait à les voir à cette position aujourd'hui."