Les premières réactions du directeur de la Scuderia.

Fait assez rare pour être souligné, Mattia Binotto n'était pas sur le muret des stands ce week-end, à l'occasion du Grand Prix de Turquie de Formule 1. Le directeur de l'écurie Ferrari supervisait les opérations depuis l'usine de Maranello.

Et, visiblement, cela a porté chance ! Pour la première fois depuis la fin de saison 2019, les deux pilotes Ferrari terminent un Grand Prix dans le top 5. Après une séance qualificative très décevante, Sebastian Vettel et Charles Leclerc redressent la barre en course et arrachent respectivement les 3e et 4e positions.

"Après notre qualification, c'est excellent de signer un tel résultat aujourd'hui, troisième et quatrième. Cela aurait pu être mieux mais je reste heureux", commente Binotto.

La patience de Vettel est enfin récompensée. Le quadruple Champion du monde grimpe sur son premier podium de la saison, Binotto se réjouit de cette performance. "Je suis ravi pour Sebastian [Vettel]", poursuit-il. "Ce podium est très important après une saison difficile. Je pense qu'il commence à être à l'aise dans la voiture et il signe de bien meilleurs résultats. Son départ était très bon et il a su saisir une opportunité dans le dernier tour."

Malheureusement, cette opportunité a été créée suite à une erreur d'appréciation de Charles Leclerc dans les derniers virages du dernier tour. Le Monégasque a bloqué ses roues et a tiré tout droit à quelques mètres du drapeau à damier, permettant à Vettel de le dépasser. 

Leclerc a eu des mots très durs envers lui-même dans la communication radio d'après course, où Binotto a été obligé d'intervenir pour calmer son pilote. Le directeur comprend la frustration du Monégasque et estime que cette déception l'aidera à progresser.

"Charles [Leclerc] a fait un travail incroyable pour remonter jusqu'à la quatrième position. Il a très bien piloté et il était très rapide", analyse l'Italien. "Mais je pense qu'il a payé le prix de certaines erreurs, notamment au départ et dans le dernier tour. Sans ces erreurs, il aurait pu prétendre à une meilleure position à l'arrivée. Mais cette course sera utile pour lui, cela l'aidera à progresser dans le futur."

Pour la première fois de la saison, Ferrari est l'écurie ayant marqué le plus de points lors d'un Grand Prix de Formule 1. La Scuderia n'est plus qu'à six unités de la cinquième place de Renault au classement général. Avec trois courses à disputer, tout est encore possible !

"La voiture se comporte mieux, elle devient plus rapide et les résultats sont moins irréguliers. Le championnat Constructeurs n'est pas encore joué donc c'est encourageant", conclut Binotto.