Ferrari renforce son action dans la lutte contre la propagation du Covid-19.

Depuis le début du mois d'octobre, le nombre de personnes atteintes du Covid-19 a fortement augmenté en Italie, jusqu'à un pic de 40 000 nouveaux cas quotidiens. Au 17 novembre 2020, la région Émilie-Romagne, où sont situées les villes de Modène et Maranello, compte plus de 90 000 personnes infectées par le coronavirus.

Afin de combattre la propagation du Covid-19, Ferrari vient de mettre en place une procédure de dépistage à l'aide d'écouvillons, beaucoup plus rapide. Ce nouveau type de prélèvements, en accord avec la Région Émilie-Romagne, est réalisé sous la houlette du Docteur Maurilio Missere, médecin coordonnateur de Ferrari et directeur médical du programme "Back on Track", visant à fournir un environnement de travail plus sûr tout en combattant la propagation du Covid-19. 

Le prélèvement rapide à l'aide d'écouvillons présente de nombreux avantages. Principalement, il permet un suivi plus rapide des cas-contacts. Ainsi, il n'est plus nécessaire d'envoyer les échantillons à un laboratoire mais il suffit d'un kit de diagnostic spécial pour obtenir un résultat en quelques minutes. Le test des écouvillons est suivi d'un test moléculaire dans les cas douteux ou critiques. 

Ferrari étend également cette procédure aux membres de la famille de ses employés et aux prestataires de services présents dans les bureaux de Maranello et de Modène. Comme d'habitude, le cheval cabré continue de partager les résultats de ses tests avec la Région Émilie-Romagne.

Cet hiver, la possibilité d'effectuer ce type de dépistage sera d'une grande aide pour Ferrari. Le constructeur italien pourra offrir à ses employés une meilleure protection dans une période de l'année où les cas de Covid-19 pourraient être confondus avec un simple rhume ou une grippe.