Le directeur de la Scuderia ne sera pas du voyage sur le circuit de Sakhir.

Lors du récent Grand Prix de Turquie, Mattia Binotto ne s'est pas rendu sur le circuit d'Istanbul. Afin de mieux se concentrer sur le travail accompli par les équipes de l'usine de Maranello, le directeur de la Scuderia Ferrari est resté en Italie.

Cette entorse à la routine a-t-elle porté chance à la Scuderia ? Toujours est-il qu'avec l'absence de Binotto, Sebastian Vettel est monté sur son premier podium de la saison et en a profité pour faire une demande spéciale en conférence de presse.

"Pour la première fois de l'année, nous avons marqué plus de points que n'importe quelle autre équipe et Mattia [Binotto] n'était pas là ! Si nous ne marquons pas autant de points lors la prochaine course, nous le laisserons encore à la maison !"

Vettel avait beau plaisanter ce jour-là, Binotto a pris note et sera de nouveau aux abonnés absents lors de la prochaine course, à Bahreïn !

"Je suis satisfait de ne pas être sur le circuit, mon rôle est d'être présent dans les moments difficiles", explique Binotto à Sky Sports. "Je savais que la voiture s'était améliorée, ces résultats sont les bienvenus et je n'irai même pas au prochain Grand Prix [celui de Bahreïn, ndlr]. Nos pilotes ont été bons, notre voiture a progressé et ils sont plus à l'aise derrière le volant."

"Dans l'ensemble, nous avons vu une voiture compétitive", indique le directeur concernant les performances de Ferrari lors du Grand Prix de Turquie. "C'est le plus important car cela signifie que nous avons compris dans quelle direction il fallait avancer. La voiture s'est améliorée, un signe encourageant."

Reverra-t-on Mattia Binotto sur les circuits avant la fin de l'année ? Pour l'heure, il reste encore à savoir si le directeur de la Scuderia sera uniquement absent lors du Grand Prix de Bahreïn ou lors des deux manches disputées sur le circuit de Sakhir.