Montez le volume !

Est-ce vraiment nécessaire d'écrire un texte d'introduction pour la Ferrari 250 GTO ? Cette voiture représente à la perfection l'art de la construction automobile. Élégance, puissance, performance... la 250 GTO englobe toutes ces qualités, et bien plus encore.

En tant que modeste cadeau de Noël de la part de FerrariChat, nous vous offrons une vidéo longue de sept minutes avec une caméra embarquée dans l'habitacle de ce monstre de la route, dans le cadre d'une course de côte américaine.

Sur les 36 exemplaires construits entre 1962 et 1964, le châssis n°5571 de la 250 GTO présente dans la vidéo ci-dessus est l'un des tous derniers assemblés dans l'usine de Maranello. Bien évidemment, un pilote professionnel est requis pour dompter le V12 transalpin de 3 litres. Au volant de la Ferrari, nous retrouvons donc Derek Hill, vainqueur des championnats de Ferrari Challenge International et de Formule Dodge, en 1995. L'Américain a également piloté une Bugatti EB110 GT1 aux 24 Heures de Daytona 1996.

Son nom vous dit peut-être quelque chose ? C'est bien normal ! Figurez-vous que Derek Hill est le fils de... Phil Hill, Champion du monde 1961 de Formule 1 à bord de la Ferrari 156 conçue par Carlo Chiti. Par ailleurs, Hill, le père, était au volant de cette même Ferrari 250 GTO n°5571 lorsqu'il remporta les 2000 kilomètres de Daytona dans sa catégorie ainsi que le Tourist Trophy de Nassau, aux Bahamas !

"C'est tellement difficile de décrire à quel point c'est incroyable de conduire la voiture à cette vitesse", explique Derek Hill. "Vraiment, c'est proche de l'extase."

Nous aussi, nous aimerions tellement pouvoir ressentir cette sensation au volant de la 250 GTO... Pour le moment, contentons-nous de notre imagination.

Galerie: Ferrari 250 GTO de 1962