Mattia Binotto souhaite tester son futur pilote avant le début des essais hivernaux.

Afin de mieux préparer la saison 2021, sa première au sein de la Scuderia Ferrari, Carlos Sainz pourrait prochainement essayer la Ferrari SF71H ayant participé au Championnat du monde de Formule 1 en 2018.

Réglementées par la FIA, les séances d'essais privés deviennent de plus en plus rares en Formule 1. En 2021, celles-ci ne dureront que trois jours, soit une journée et demie de roulage par pilote. En revanche, les équipes sont toujours libres d'organiser des séances en-dehors des Grands Prix à condition d'utiliser un châssis vieux de deux ans ou plus. 

Avec l'arrivée imminente de Carlos Sainz au sein de la Scuderia, l'écurie italienne pourrait organiser une séance d'essais privés sur le circuit de Fiorano à bord de la Ferrari SF71H, monoplace engagée en 2018. 

"Nous essayons d'organiser quelque chose pour Carlos [Sainz] afin d'accélérer son intégration dans l'équipe avec les ingénieurs, la voiture et notre manière de travailler", révèle Mattia Binotto, directeur d'équipe.

"Le simulateur aura [un rôle] important à jouer. Avec cela, [Sainz] pourra travailler avec son équipe de course, ses ingénieurs et ses techniciens. Nous sommes en train d'essayer d'organiser une séance avec une vieille voiture en janvier pour lui permettre de se familiariser avec notre équipe."

Il y a peu, le futur pilote Ferrari s'était plaint de la réduction du nombre de jours d'essais hivernaux précédant le début du Championnat du monde. Trois jours de roulage ne sont "pas assez suffisant", selon Sainz. 

"Ce que je peux déjà vous dire, c'est qu'une journée et demie à bord de ces monoplaces complexes, ce n'est pas assez pour préparer une saison de Formule 1", indique le fils du double Champion du monde des rallyes.

"Il n'y a pas assez de temps pour connaître les trucs et astuces de la voiture, ou du volant, même en faisant beaucoup de simulateur. [Il faut] connaître son équipe et ses membres donc un jour et demi [d'essais] c'est très, très peu et pas assez suffisant. Mais c'est comme ça. Nous allons devoir nous adapter et trouver un moyen pour s'assurer d'être prêt tout en restant dans les limites [du règlement]."