La séance a été interrompue à deux reprises.

La première séance d'essais libres du Grand Prix de Bahreïn a eu lieu dans la journée, la deuxième séance se tient de nuit. Le circuit de Sakhir est illuminé par les nombreux projecteurs au coup d'envoi des Essais Libres 2. Les conditions de piste sont bonnes, nous n'avons perdu qu'un seul degré sur le circuit entre les deux séances !

Les pneumatiques 2021 de Pirelli font leur retour. Ce week-end, le manufacturier unique de la Formule 1 met à l'épreuve des gommes prototypes. Les équipes sont dans l'obligation de les utiliser pendant six tours minimum lors de cette séance. 

Contrairement aux Essais Libres 1, les Mercedes ne partent pas directement à la chasse au chrono. L'écurie allemande se concentre sur sa simulation de course. Carlos Sainz se charge de prendre le meilleur temps provisoire. Avec les prototypes Pirelli, le futur pilote Ferrari signe un 1:30.989.

Au sein du garage de la Scuderia, des problèmes d'adhérence continuent de toucher Charles Leclerc. L'arrière de sa SF1000 se dérobe dans le deuxième virage, une scène similaire s'étant produite pendant les EL1. Toutefois, le Monégasque parvient à maîtriser sa monoplace et évite le tête-à-queue.

L'écart de performance entre les pilotes simulant les relais de course et ceux au réservoir plus léger est abyssal. À plusieurs reprises, des accrochages sont évités de justesse. Max Verstappen est même contraint de faire du hors-piste pour dépasser une Racing Point !

À mi-séance, Verstappen détient le meilleur temps provisoire (1:29.318), devant Sergio Pérez et Pierre Gasly. Sebastian Vettel est P6, Charles Leclerc est P10.

Daniel Ricciardo est l'un des premiers hommes à dégainer les pneus tendres. Dans une simulation de relais qualificatif, l'Australien ne parvient pas à déloger Verstappen mais décroche le troisième temps. Ferrari teste ses pilotes sur deux tours chronométrés consécutifs. Cela ne semble pas convenir à Sebastian Vettel. L'Allemand se plaint de vibrations sur le train avant et commet plusieurs erreur dans son second tour lancé.

 

Une Red Bull est arrêtée à la sortie du dernier virage, il s'agit d'Alexander Albon. Le pilote thaïlandais est violemment sorti de la piste et a détruit sa monoplace. La direction de course brandit le drapeau rouge afin d'évacuer la voiture et de nettoyer la piste.

Une dizaine de minutes plus tard, le séance est relancée puis immédiatement interrompue ! Un chien pénètre dans l'enceinte du circuit et court sur le tarmac en compagnie des monoplaces ! Il faut patienter cinq minutes de plus avant que l'animal soit finalement intercepté et placé en lieu sûr.

Cette fois-ci, le drapeau vert est agité pour de bon. Le loup Lewis Hamilton sort du bois et bat le temps de Verstappen. 1:28.971 pour le septuple Champion du monde, soit trois dixièmes de mieux que le Néerlandais.

Hamilton fait coup double en signant les meilleurs temps des Essais Libres 1 et des Essais Libres 2 du Grand Prix de Bahreïn. Derrière lui se trouvent Verstappen, Bottas et Pérez. Les Ferrari ne sont pas en forme. Une nouvelle fois, ni Leclerc ni Vettel n'affichent un temps digne du top 10. De quoi inquiéter les tifosis pour la suite du week-end...