Les réactions des pilotes Ferrari.

Sur le circuit de Sakhir, théâtre du Grand Prix de Bahreïn de Formule 1, Charles Leclerc et Sebastian Vettel ont accumulé les kilomètres mais n'ont pas été les plus rapides. Aucun des deux pilotes de la Scuderia Ferrari n'est parvenu à intégrer le top 10 lors des deux premières séances d'essais libres.

L'an passé, les Ferrari de Leclerc et Vettel écrasaient leurs adversaires à Bahreïn. 607 jours plus tard, la donne a bien changé. Est-ce que le cheval cabré sera en mesure de décrocher une arrivée dans les points ce dimanche ?

Charles Leclerc - Meilleur temps : 1:30.407 - Nombre de tours : 59

Charles Leclerc a le plus souffert à Sakhir. Dans les deux séances d'essais libres, le Monégasque est parti à la faute au même virage. Selon le pilote Ferrari, l'équilibre de la SF1000 est à revoir.

"Ce fut une première journée difficile", peste Leclerc. "Habituellement, nous sommes très performants ici donc je m'attendais à mieux. Mais nous sommes bons pour résoudre les problèmes du jour au lendemain."

"Ce que nous devons améliorer est assez clair. C'est simplement une question d'équilibre", poursuit-il. "Dans les virages, contrôler la voiture était plutôt difficile et j'ai commis quelques erreurs. Les temps sont extrêmement proches donc la moindre amélioration pourrait faire une grande différence."

Sebastian Vettel - Meilleur temps : 1:30.110 - Nombre de tours : 59

La situation est à peine meilleure dans l'autre garage Ferrari. Sebastian Vettel quitte la piste bahreïnie avec le meilleur temps de son équipe, 1:30.110, mais il accuse un retard de plus d'une seconde sur le chrono de Lewis Hamilton. La dégradation avancée des pneumatiques semble causer du tort à la Scuderia, la stratégie de course s'annonce d'ores et déjà comme un véritable casse-tête. 

"La piste de Sakhir ne nous convient pas aussi bien que par le passé mais il y a encore de quoi s'améliorer", admet Vettel. "Pour dimanche, nous savons que la piste n'épargne pas les pneus et qu'il est difficile de les faire durer mais ce sera la même chose pour tout le monde. On ne sait pas encore quels pneus fonctionneront le mieux et donc combien d'arrêts il faudra effectuer."

"Avant tout, nous devons nous concentrer sur les qualifications", indique l'Allemand. "Les points ne sont distribués que lors de la course mais meilleur est votre emplacement sur la grille, meilleures seront vos chances car il y a plus de choix en matière de stratégie et de gestion des pneus."

L'action en piste reprendra demain midi avec la troisième séance d'essais libres. Trois heures plus tard, à 15h00, les 20 pilotes engagés cette saison se disputeront la pole position lors de la séance qualificative.