Mick Schumacher termine la première course au pied du podium.

Deux mois après le dernier rendez-vous en Russie, les pilotes de Formule 2 se retrouvent à Bahreïn pour le sprint final de la saison 2020. Mick Schumacher occupe la tête du classement général et compte près de 20 points d'avance sur son plus proche rival, Callum Ilott. Toutefois, les six premiers du championnat demeurent mathématiquement dans la course au titre.

Pour la première des deux manches se tenant sur le circuit de Sakhir, Ilott est le premier à dégainer. Le membre de la Ferrari Driver Academy signe la pole position de la première course principale alors que Schumacher part depuis la dixième place sur la grille. 

L'Allemand est auteur d'un départ exceptionnel. À l'extinction des feux, Schumacher surgit de son emplacement et remonte jusqu'en cinquième position ! La roue arrière gauche du pilote Prema se frotte à l'aileron avant de Guanyu Zhou, le Chinois est contraint de s'arrêter au stand à la fin du premier tour pour changer de museau.

En tête, Ilott se fait rapidement dépasser par Felipe Drugovitch. Au fil des tours, un train de quatre pilotes se forme : Drugovich, Ilott, Armstrong, Schumacher.  La Ferrari Driver Academy compte quatre pilotes aux cinq premières places ! Robert Shwartzman, cinquième homme soutenu par Ferrari, n'est que quinzième.

Au 8e tour, Armstrong se défait d'Ilott. Le Britannique est en délicatesse avec ses pneus medium et doit céder face à l'attaque de Schumacher le tour suivant. Et le fils du septuple Champion du monde de Formule 1 profite d'une erreur d'Armstrong pour lui chiper la deuxième place ! Ilott doit absolument réagir s'il souhaite rester dans la course au titre.

 

Shwartzman est le premier à quitter les medium pour chausser les gommes dures, au 10e tour. Il est suivi par Ilott quelques minutes plus tard. Pendant ce temps, une énorme bagarre éclate au cœur du peloton et mêle Pedro Piquet, Christian Lundgaard, Jack Aitken, Louis Deletraz et Yuki Tsunoda. Les positions s'échangent dans chaque virage, le spectacle est remarquable !

Il ne reste que quinze tours à parcourir, seuls les trois premiers ne se sont pas encore arrêtés : Mick Schumacher, Yuki Tsunoda et Théo Pourchaire qui effectue ses débuts en Formule 2 ce week-end. Ces trois pilotes se sont élancés avec les pneus durs et devront chausser les medium en fin de parcours.

Lorsque Schumacher quitte les stands, il n'est que sixième, derrière son équipier Shwartzman. Toutefois, l'Allemand est le seul en pneus medium, qui offrent de bien meilleures performances que les gommes dures de ses adversaires, et remonte jusqu'au pied du podium.

Peu inquiété depuis son arrêt au stand, Drugovich remporte la course principale, sa première en Formule 2. Ilott doit se contenter de la deuxième place mais grignote son retard au classement général. La troisième position est détenue par Jehan Daruvala. L'Indien a offert une superbe défense face à Schumacher, et ce malgré des pneus durs très usés.

La course sprint du Grand Prix de Bahreïn aura lieu dimanche 29 novembre à 11h00.