La ressemblance avec la LaFerrari est encore très frappante.

Lorsque Ferrari a publié sa feuille de route 2018-2022, le Purosangue a immédiatement attiré l'attention des membres de la presse et des fans du cheval cabré. Cependant, Maranello compte élargir sa gamme au-delà de ce nouveau SUV.

Par exemple, un nouveau moteur douze cylindres devrait faire son apparition. Alors que Ferrari n'évoque pas encore de manière explicite un remplacement de la LaFerrari, le constructeur a promis un "développement continu" de la famille V12. Nous devrions bientôt le constater, tout d'abord avec la 812 GTO au nom non confirmé puis avec une nouvelle hypercar.

À plusieurs reprises, une voiture mulet basée sur la LaFerrari a été repérée près du circuit de Fiorano. Fait intéressant, la voiture est équipée de jantes à cinq écrous, plutôt qu'un écrou central, et n'a ni aileron ni pare-chocs avant. L'absence de prise d'air sur le capot avant se fait également remarquer.

À l'arrière du prototype, la vitre est beaucoup plus petite qu'auparavant. Les aérations, flanquées sur le capot du moteur de la LaFerrari, semblent être différentes elles aussi, ce qui suggère que nous observons plus qu'un simple prototype camouflé.

Alors que Ferrari a fait la promesse de conserver le V12 aussi longtemps que possible, attendez-vous à ce que le prochain modèle du cheval cabré soit plus électrifié que la LaFerrari. Sans aucun doute, la puissance combinée éclipsera les 986 chevaux de la SF90 Stradale. On ne se mouille pas en supposant que la future hypercar atteindra la barre des 1000 chevaux.

Quand faut-il s'attendre à voir la bête sans camouflage ? Le fait que ce prototype utilise une carrosserie modifiée nous indique que cela prendra un certain temps. En tenant compte des arrivées prochaines du Purosangue et d'un tout nouveau modèle à moteur V6, la nouvelle hypercar de Maranello ne sera probablement pas dévoilée avant 2023.