Une course mitigée pour les pilotes de la Ferrari Driver Academy.

En terminant huitième de la course principale, la veille, Robert Shwartzman part en pole position de la course sprint du Grand Prix de Bahreïn de Formule 2. Le pilote de la Ferrari Driver Academy est dans le creux de la vague depuis la deuxième partie de la saison et voit là une superbe opportunité de se relancer au classement général.

Sur le circuit de Sakhir, les autres membres de la Ferrari Driver Academy s'élancent 2e (Marcus Amstrong), 5e (Mick Schumacher), 7e (Callum Ilott) et 17e (Giuliano Alesi).

Au départ, Shwartzman prend une bonne impulsion et conserve la tête malgré une attaque de Yuki Tsunoda. Toutefois, le Japonais est touché par Armstrong, crève et doit immédiatement s'arrêter au stand, ce qui le relègue au fond du classement.

Dans les premiers tours de course, Nikita Mazepin et Schumacher s'échangent la quatrième position. C'est une superbe bataille entre les deux hommes qui pourraient bien se retrouver dans la même écurie de Formule 1 l'an prochain !

Après cinq boucles, Shwartzman compte près de trois secondes d'avance sur son dauphin, Armstrong. Mais les cartes sont redistribuées lorsque l'extincteur s'active dans le cockpit de la monoplace de Théo Pourchaire ! Le Français doit garer sa HWA en urgence et provoque la sortie de la voiture de sécurité. Jack Aitken, Louis Deletraz et Luca Ghiotto en profitent pour rentrer au stand et chausser les pneus medium.

À la relance, Ilott et Schumacher sont à la lutte pour la cinquième position et, surtout, la tête du championnat. L'Allemand offre une défense dure et provoque une faute de pilotage d'Ilott. Le pilote UNI-Virtuosi bloque ses roues au virage 10 et fonce sur Jehan Daruvala ! L'Indien est la victime innocente de cet incident, il abandonne sur-le-champ. Ilott casse son aileron avant et doit regagner les stands.

 

Ça va de mal en pis pour les pilotes de la Ferrari Driver Academy. Armstrong perd du rythme et se fait dépasser coup sur coup par Mazepin et Piquet. Schumacher recule également au classement et pourrait même finir hors des points !

Le fils du septuple Champion du monde est sommé d'augmenter la cadence dans le dernier tiers de course. Le pilote Prema ne peut pas contrer la remontée de Deletraz, en pneus medium, mais profite de la casse de Piquet, alors que ce dernier allait signer son premier podium en Formule 2, pour gagner "gratuitement" une position.

Shwartzman aura mené une course très solide, s'étant échappé dès le premier tour. Le pilote russe remporte la course, sa quatrième victoire de la saison, devant Mazepin et le surprenant Deletraz, qualifié en fond de grille. 

Au classement général, Schumacher compte désormais 14 points d'avance sur son dauphin Ilott. L'accrochage avec Daruvala fait perdre gros au Britannique, non seulement au classement général mais aussi dans la lutte pour un volant en Formule 1... Mazepin prend la troisième place et reste mathématiquement dans la course au titre. La victoire de Shwartzman le propulse en quatrième position.