La Scuderia n'a inscrit qu'un seul point.

Nouveaux résultats en dents de scie pour Ferrari. À Bahreïn, la Scuderia ne décroche qu'un seul point suite à la 10e place de Charles Leclerc. Sebastian Vettel termine 13e après avoir passé la majeure partie de la course en queue de peloton.

Dès les premiers essais libres du Grand Prix de Bahreïn de Formule 1, les Ferrari n'ont pas été dans le coup. Le sourire du podium en Turquie s'est effacé pour faire place à la grimace de la double élimination en Q2. En course, le rythme proposé par Leclerc et Vettel n'était pas assez bon pour se mêler à la lutte avec les Racing Point, McLaren, Renault et AlphaTauri.

Resté à l'usine de Maranello pour un deuxième Grand Prix consécutif, Mattia Binotto s'attendait à vivre un week-end difficile. Le directeur de la Scuderia se tourne désormais vers la prochaine manche qui aura lieu sur une autre configuration du circuit de Sakhir.

"Notre course est décevante mais dès vendredi, nous savions que nous aurions du mal ce week-end", reconnaît Binotto. "Nous avons maintenant quelques jours pour analyser attentivement toutes les données et voir comment nous pouvons améliorer la tenue de route de la voiture pour le week-end prochain."

"Comme nous restons à Sakhir, les conditions de piste et les températures devraient être les mêmes mais nous allons rouler sur un tracé différent pour la toute première fois, des opportunités pourraient se présenter. Ce sera à nous de les saisir et de faire mieux que ce week-end", indique l'Italien.

L'accident de Romain Grosjean, dans lequel sa Haas a traversé le rail de sécurité et a pris feu, fait passer les résultats du Grand Prix de Bahreïn au second plan. Binotto se réjouit de l'état de santé du Français, qui échappe à la fracture, et salue également le travail accompli par la FIA et les commissaires de piste sur les circuits.

"Le résultat de la course d'aujourd'hui est secondaire face au soulagement que nous avons ressenti lorsque Romain Grosjean est sorti de sa voiture après ce terrible accident", poursuit Binotto. "Le fait que [Grosjean] n'ait subi que des blessures mineures témoigne du travail incroyable accompli par la FIA en matière de sécurité, du courage et du professionnalisme de tous ceux impliqués lors d'un Grand Prix."