L'analyse de l'ancien pilote d'essai de la Scuderia.

La déception est grande dans le camp Ferrari suite à un Grand Prix de Bahreïn difficile. Les pilotes de la Scuderia, Sebastian Vettel et Charles Leclerc, ont souffert durant l'intégralité de la course.

Pour la première fois depuis le Grand Prix d'Espagne, aucune Ferrari ne termine dans le tour du vainqueur. Peu en forme depuis le début du week-end, Vettel et Leclerc ont connu des fortunes diverses sur le circuit de Sakhir. Le pilote allemand, s'étant retrouvé en queue de peloton afin d'éviter l'accident entre Lance Stroll et Daniil Kvyat, n'a pas été en mesure de remonter. Mieux parti, Leclerc a manqué d'accrocher son équipier en le dépassant au premier freinage et s'est contenté d'une dixième place.

Le Grand Prix aurait pu virer au drame après que Romain Grosjean ait violemment heurté le rail de sécurité dans le premier tour. Le pilote français sort indemne d'un accident qui aurait probablement eu des conséquences dramatiques sans la présence du Halo, rendu obligatoire par la FIA en 2018. Ce dispositif en titane et en fibre de carbone a protégé la tête du pilote Haas quand celui-ci a transpercé le rail.

Gené se réjouit de l'état de santé du Français et félicite la FIA pour son travail incessant sur l'amélioration de la sécurité des pilotes. "Avant de parler de la course des pilotes Ferrari à Bahreïn, je voudrais insister sur le soulagement que nous ressentons après que Romain Grosjean soit sorti indemne de cet accident", débute-t-il.

"Cela démontre que le travail en commun de la Fédération et des équipes pour rendre les voitures plus sûres, avec le Halo et toutes ces mesures appliquées en Formule 1, ont sauvé la vie [de Grosjean]. La Formule 1 doit continuer à travailler dans cette direction parce que ce ne sera jamais assez."

"Pour Ferrari, ça a été un week-end difficile", soupire Gené. "Dès vendredi, nous avons vu que nous n'avions pas le rythme attendu ni la vitesse. Avec la forte dégradation des pneumatiques, le mieux que nous avons pu faire est une 10e place."

"Bien sûr, ce n'est pas le genre de résultat que nous souhaitons. Nous devons analyser les données rapidement car la prochaine course a encore lieu à Bahreïn et il faudra s'améliorer."