Le directeur de la Scuderia Ferrari sera sur le circuit de Bahreïn ce week-end.

Mattia Binotto retrouve les circuits de Formule 1. Le directeur de la Scuderia Ferrari a pris le premier avion pour Bahreïn et participera au Grand Prix de Sakhir sur le muret des stands rouge, une première depuis le début du mois de novembre.

Dans l'enceinte du circuit d'Imola, il y a plus d'un mois, Binotto indiquait à la presse qu'il allait s'absenter en fin de saison. Le directeur de la Scuderia souhaitait prendre du recul afin de superviser ses équipes de Maranello lors des week-ends de Grands Prix. Pendant deux courses, en Turquie et à Bahreïn, c'est Laurent Mekies, directeur sportif, qui a remplacé l'Italien au pied levé.

Le travail de Binotto à Maranello semble être terminé puisque ce dernier fera son retour dans le paddock dès ce week-end, sur le circuit de Sakhir, dans le cadre du Grand Prix éponyme.

"Nous travaillons bien, même si l'atmosphère du paddock me manque", a-t-il déclaré à Sky Italia. "Je pense qu'à ce stade de la saison, nous devrions déjà nous concentrer sur la préparation de [la saison] 2021. Néanmoins, je vais venir à Bahreïn et je serai avec l'équipe pour les deux dernières courses de l'année."

Le directeur de la Scuderia a également profité de cette entrevue avec la chaîne de télévision italienne pour évoquer l'avancement des travaux sur le nouveau moteur V6 hybride qui sera utilisé l'an prochain.

"Cette année, le règlement ne nous a pas permis de mettre à jour notre moteur", regrette Binotto. "Mais en 2021, nous aurons un tout nouveau groupe propulseur qui nous rendra plus compétitifs. En ce moment, nous fournissons beaucoup d'efforts et nous mettons beaucoup d'argent dans ce projet pour obtenir les améliorations nécessaires."