Un problème technique cloue Charles Leclerc au stand.

Mais qui peut arrêter le Britannique ? Le nouveau pilote Mercedes s'empare du meilleur temps de la deuxième séance d'essais libres du Grand Prix de Sakhir de Formule 1. Quelques heures plus tôt, Russell avait déjà signé le tour le plus rapide lors de sa première sortie au volant de la Mercedes W11 ! Pour rappel, le Britannique occupe le baquet de Lewis Hamilton après que ce dernier ait été testé positif au Covid-19, l'empêchant de prendre part à la course.

Au coup d'envoi des Essais Libres 2, Pietro Fittipaldi est le premier homme à prendre la piste et à un signer un tour chronométré (56.949). Le Brésilien, petit-fils du double Champion du monde Emerson Fittipaldi, remplace Romain Grosjean au pied levé suite à l'accident du Français lors du Grand Prix de Bahreïn.

À compter de cette deuxième séance d'essais libres, la direction de course impose des limites de piste strictes à la sortie du virage 8, où les pilotes mordent volontiers le vibreur extérieur. Désormais, le temps d'un pilote sera annulé si ses quatre roues sont placées au-delà du vibreur en question.

Après un quart d'heure de séance, les Renault et les Racing Point mènent la danse, alors que les écuries de pointe sont encore dans les garages. Du côté de Ferrari, Sebastian Vettel part en tête-à-queue à la sortie du deuxième virage et Charles Leclerc roule à petite vitesse, incapable de changer ses rapports. Le Monégasque aurait endommagé sa boîte de vitesses en escaladant le fameux vibreur extérieur du huitième virage. La séance de Leclerc est d'ores et déjà terminée.

 

En pneus durs, Valtteri Bottas ne bat pas le meilleur temps d'Esteban Ocon. En pneus medium, Max Verstappen y parvient. Après une demi-heure de séance, aucun pilote n'a été en mesure de rouler en-dessous des 55 secondes au tour.

Les équipes chaussent les pneumatiques tendres dans une simulation de relais qualificatif. La Racing Point de Sergio Pérez prend le commandement avec un temps de 54.866.

Dans sa tentative avec les gommes tendres, Vettel part une nouvelle fois à la faute. L'Allemand lutte contre sa monoplace à la sortie du cinquième virage, escalade le vibreur extérieur et perd totalement le contrôle. La Ferrari part en tête-à-queue sous le nez de Kevin Magnussen ! Le pilote Haas doit piler pour éviter d'accrocher Vettel, qui continue son embardée jusqu'à atteindre le bac à graviers. Décidemment, ça va de mal en pis pour le cheval cabré...

 

Bottas bat le temps de Pérez mais son chrono est annulé pour avoir dépassé les limites de la piste au huitième virage. Son nouvel équipier, Russell, conserve ses quatre roues sur le tarmac et vire en tête : 54.713. Chaussé des pneus tendres, le temps du Britannique ne sera pas battu.

Pour la deuxième fois de la journée, Russell mène les débats. Cette fois-ci, l'ancien pilote Williams devance Verstappen, Pérez, Ocon et Albon. La première Ferrari classée, celle de Vettel, n'est que seizième. Suite à son problème technique, Leclerc n'a complété que deux tours lors de cette séance.