Les réactions du pilote allemand, qualifié treizième.

Nouvelle désillusion pour Sebastian Vettel. Surclassé par son équipier Charles Leclerc lors de la séance qualificative du Grand Prix de Sakhir, le pilote Ferrari a été éliminé en Q2 et devra se contenter de la 13e place sur la grille de départ.

La journée de samedi avait très mal commencé pour le quadruple Champion du monde. Avant la fin des Essais Libres 3, Vettel a dû regagner les stands sur suspicion de problème moteur. Par précaution, le groupe propulseur de sa SF1000 a été changé pour être remplacé par le V6 hybride utilisé lors des essais du vendredi.

Malgré cette péripétie, Vettel s'est hissé en Q2 sans trop de difficulté. Ce n'est que lors de la deuxième séance qualificative que les choses se sont compliquées dans le cockpit de la voiture frappée du numéro 5, sans que le pilote ne puisse trouver une explication derrière cette baisse de performance.

"Dans l'ensemble, j'avais de bonnes sensations au volant de la voiture donc je ne sais pas vraiment ce qui s'est passé", indique Vettel. "Peut-être que j'ai perdu un peu de temps dans les lignes droites et dans le deuxième secteur."

"J'étais confiant après la Q1 mais nous n'avons pas réussi [à se qualifier en Q3]", regrette le pilote Ferrari. "Je ne sais pas si c'est lié au changement du moteur. Évidemment, mes mécaniciens ont bien travaillé, la voiture était bonne."

Avec un meilleur temps personnel de 0:54.301, Vettel échoue à se qualifier en Q3 pour un dixième de seconde seulement. L'Allemand peut se consoler avec ses pneumatiques. Son élimination en Q2 signifie qu'il aura le luxe de choisir le train de pneus de son choix au moment du départ, ce qui n'est pas le cas de son équipier Leclerc, contraint de partir avec les gommes tendres.

"Demain, il sera difficile de prendre soin des pneus mais cela pourrait être la clé d'une bonne course. Pour le départ, nous aurons un choix libre en matière de pneumatiques et nous verrons bien ce que nous serons capables de faire", conclut Vettel.

Le départ du Grand Prix de Sakhir sera donné demain, dimanche 6 décembre, à 18h10 (heure de Paris).