Le Monégasque boit le calice jusqu'à la lie.

L'agressivité de Charles Leclerc n'a pas payé. Au départ du Grand Prix de Sakhir de Formule 1, le pilote Ferrari a porté une attaque bien trop tardive sur la monoplace de Sergio Pérez, se battant alors pour la deuxième position. 

Leclerc a sous-viré vers la roue arrière droite du pilote mexicain, l'expédiant en tête-à-queue sous le nez de Max Verstappen. Le Néerlandais n'a pas eu d'autre choix que d'emprunter le bac à gravier pour éviter l'accident. Toutefois, la course du Néerlandais s'est terminée dans le mur de pneus.

Suite à cet incident, les commissaires avaient ouvert une enquête. Une décision était attendue à la fin de la course, celle-ci vient de tomber.

Charles Leclerc a été sévèrement puni pour ses actions. La direction de course juge le pilote Ferrari responsable de l'accrochage avec Pérez, futur vainqueur, ayant provoqué l'abandon de Verstappen. Leclerc sera donc pénalisé sur la grille de départ du Grand Prix d'Abu Dhabi, dernière course de la saison 2020. Le Monégasque reculera de trois places et écope également de deux points de pénalité sur son "permis F1".

"J'ai vu Checo [Pérez] mais je m'attendais à ce qu'il passe et reste à l'extérieur de Valtteri [Bottas]", raconte Leclerc sur les moments précédents son accident. "Mais [Pérez] a décidé de revenir vers l'intérieur, j'y étais déjà et ensuite, c'était trop tard pour que je puisse ralentir."

"Je ne veux pas blâmer Checo. S'il y a quelqu'un à blâmer aujourd'hui, c'est moi", estime le pilote Ferrari. "Mais je dirais plutôt que c'est un incident malheureux."

De son côté, Max Verstappen ne considère pas son abandon comme un "incident malheureux", bien au contraire. Le pilote Red Bull est très remonté et ne comprend pas la tentative de dépassement de Leclerc, vouée à l'échec.

"Je ne sais vraiment pas pourquoi Charles [Leclerc] a plongé de la sorte à l'intérieur du virage 4", peste le Néerlandais. "Et surtout, pourquoi a-t-il freiné aussi tard ? À quoi s'attendait-il ? Checo [Pérez] ne peut pas voir ce qui se passe à l'intérieur du virage. À cause de ça, lorsque Checo était en tête-à-queue, j'ai essayé de l'éviter pour ne pas endommager ma voiture. Mais [hors de la piste], je ne pouvais rien faire."