Les étonnantes révélations du pilote Ferrari.

La collaboration entre Sebastian Vettel et la Scuderia Ferrari touche à sa fin, le Grand Prix d'Abu Dhabi marquant la dernière course du pilote allemand pour le constructeur italien. En marge de cette manche d'adieu, Vettel a saisi cette opportunité pour évoquer ses relations avec les membres de l'équipe.

L'histoire d'amour Vettel-Ferrari avait débuté tel un conte de fée, elle se termine en eau de boudin. Les premiers succès de 2015 n'auront pas connu de suite heureuse. Vettel quitte Ferrari avec 14 victoires et de nombreux podiums, certes, mais le titre mondial lui aura systématiquement échappé sur ses six dernières années.

Au fil des saisons, notamment depuis l'arrivée de Charles Leclerc à Maranello, les relations entre Vettel et Ferrari semblent s'être fortement dégradées. Bien que l'Allemand réfute quelconque malaise ou isolation dans le garage de la Scuderia, il note un "manque d'amour" commun avec Mattia Binotto, son directeur.

"Cette année, je ne me suis jamais senti seul chez Ferrari, c'était une situation étrange qui ne m'était jamais arrivée", précise Vettel lors d'une entrevue avec La Gazzetta dello Sport. "Mettre des personnes à l'écart n'est pas caractéristique de cette équipe ni des Italiens."

"J'ai rencontré [Mattia Binotto] pour la première fois lorsque j'étais chez Toro Rosso", se souvient le pilote Ferrari. "[Binotto] était responsable de nos moteurs [le V8 Ferrari, ndlr]. J'ai vu sa progression de près, du département moteur à la direction de l'équipe. Il y a beaucoup de respect entre nous mais il a toujours manqué ce type d'amour qui est à la base d'une relation. C'est un homme pragmatique, le temps nous dira dans quelle position Ferrari se retrouvera sous sa direction."

Le quadruple Champion du monde a également une pensée pour son équipier. Leclerc n'est en Formule 1 que depuis la saison 2018 mais jouit d'ores et déjà d'un petit palmarès : sept pole positions et deux victoires, toutes acquises en 2019. Selon Vettel, le Monégasque a encore le temps de "prouver sa valeur", que ce soit chez Ferrari ou bien ailleurs...

"C'est un jeune dynamique et talentueux", indique Vettel au sujet de Leclerc. "Un très bon garçon qui ira très loin. Il est à un stade de sa carrière différent du mien ou de celui de Kimi Räikkönen mais il prouvera sa valeur sur le long terme. Ce sera chez Ferrari, où il y restera pendant un bon moment, ou dans une autre équipe."