Le Monégasque hisse sa Ferrari en huitième position.

Le soleil se couche sur Abu Dhabi au coup d'envoi de la deuxième séance d'essais libres. Un petit embouteillage se créé à la sortie des stands car les pilotes doivent consacrer les premières minutes de séance à un essai de gommes prototypes apportées par Pirelli. Kevin Magnussen et Antonio Giovinazzi retrouvent leur siège après que Mick Schumacher et Robert Kubica aient disputé les Essais Libres 1.

Très rapidement, les pilotes Mercedes monopolisent les premières places en haut de la feuille des temps. Valtteri Bottas a un avantage de 86 millièmes de seconde sur Lewis Hamilton. Après une demi-heure de séance, Kimi Räikkönen occupe le quatrième meilleur temps, les Ferrari naviguent aux portes du top 10.

Hamilton est l'un des premiers hommes à quitter les pneus d'essai pour chausser le composé medium. Avec ses gommes jaunes, le Britannique améliore sa marque de plus d'une seconde ! Le meilleur temps provisoire tombe dans les mains du Champion du monde en titre.

Avant le début des longs relais de course, Bottas bat le temps de son équipier pour deux dixièmes. Jusqu'au drapeau à damier, les pilotes ne cherchent pas à être les plus rapides mais les plus efficaces dans la gestion des pneumatiques. La gomme tendre semble être le composé de prédilection chez les pilotes, la majorité des hommes en piste utilisant ce type de pneu.

En fin de séance et en l'espace de deux minutes, deux moteurs rendent l'âme de deux manières différentes ! George Russell regagne les stands à petite vitesse, sa Williams crachant de la fumée. La lumière clignote en rouge, ce qui signifie que les mécaniciens risquent d'être électrocutés s'ils la manipulent. À l'autre bout de la piste, l'Alfa Romeo de Räikkönen est en feu ! Le Finlandais se gare en catastrophe sur le bas-côté et tient à éteindre lui même l'incendie s'étant déclaré sur sa monoplace.

 

Fort heureusement pour la suite du week-end des deux pilotes, les unités de puissance utilisées le vendredi sont toutes changées dans la nuit pour faire place à des moteurs plus "neufs". Russell et Räikkönen devraient éviter la pénalité.

Le drapeau vert est agité alors qu'il ne reste que sept minutes de roulage. Il n'y aura pas d'amélioration dans les chronos mais il y aura une alerte chez Mercedes. Lewis Hamilton s'arrête dans la voie des stands, moteur coupé, devant le garage Haas ! Le Britannique parvient à redémarrer pour un tour à faible allure avant de revenir à son stand pour précéder à un changement de volant.

C'est donc Bottas qui signe le meilleur temps de l'après-midi avec une avance confortable sur son équipier. Les Red Bull prennent en chasse les Mercedes bien que l'écart entre les deux machines soit important. Il n'y a que trois millièmes de seconde qui séparent Esteban Ocon, sixième, de Daniel Ricciardo, neuvième. Un groupe très compact où l'on trouve Charles Leclerc. En revanche, Sebastian Vettel ne se mêle pas à cette lutte et ne signe que le quinzième temps.