Retour sur les qualifications du Quadrifoglio.

Alfa Romeo termine la saison 2020 de Formule 1 sur une bonne note en qualifications. Le constructeur italien place ses monoplaces aux 14e et 15e rangs sur la grille de départ du Grand Prix d'Abu Dhabi.

Sur le circuit de Yas Marina illuminé par les projecteurs, Antonio Giovinazzi a signé le 14e temps des qualifications. Le pilote Alfa Romeo a égalé sa deuxième meilleure performance de l'année et, plus important encore, a remporté le duel du samedi face à son équipier : 8-7 à l'avantage de l'Italien.

Qualifié en Q2 pour la quatrième fois de la saison, Giovinazzi n'a signé qu'un seul tour chronométré lors de cette séance. Son deuxième tour a été supprimé suite à un non respect des limites de la piste, toutefois celui-ci ne lui aurait pas permis de gagner une position sur la grille.

"Je suis content d'être une nouvelle fois en Q2, je pense que mon dernier tour en Q1 a été plutôt bon", estime Giovinazzi. "C'est regrettable que mon tour ait été supprimé en Q2. Je donnais mon maximum et je suis allé un peu au large mais ça n'aurait pas été suffisant pour atteindre la Q3."

"Cette une nouvelle Q2 motive l'équipe. Nous avons fait souvent partie du top 15 dans la deuxième moitié de saison, signe que la voiture s'est améliorée. Voyons ce que nous pouvons accomplir demain. Notre objectif est de boucler un bon premier tour et d'être dans la lutte pour les points", conclut-il.

Dans l'autre garage Alfa, Kimi Räikkönen est une nouvelle fois éliminé en Q1, avec le seizième meilleur temps de la séance. Cependant, l'ancien pilote Ferrari grimpera d'une position sur la grille de départ après application de la pénalité de Sergio Pérez.

"La voiture ne se comportait pas trop mal mais mon dernier tour en Q1 n'était pas bon", relate Räikkönen. "Le premier secteur était correct mais j'ai touché trop de vibreurs dans le dernier secteur, j'ai gâché mon tour. C'est comme ça. Nous devrons faire un bon travail en course. Je suis convaincu que le rythme sera bon."