L'ancien pilote d'essai de Ferrari revient sur le Grand Prix d'Abu Dhabi.

La Scuderia Ferrari ne pouvait rien espérer de mieux au Grand Prix d'Abu Dhabi. Parties en dehors du top 10, les monoplaces de Charles Leclerc et de Sebastian Vettel rallient l'arrivée dans le ventre mou du peloton, sans avoir inscrit le moindre point. 

Durant la course, le cheval cabré a opté pour une stratégie alternative dans l'espoir d'obtenir un bon résultat. La grande majorité des pilotes se sont arrêtés au stand en début d'épreuve, suite à l'intervention de la voiture de sécurité virtuelle, ce qui n'a pas été le cas de Leclerc et Vettel. Comme l'indique Marc Gené dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux de la Scuderia, ce pari ne s'est pas révélé payant.

"Dernier Grand Prix de la saison, la course a été extrêmement difficile", commence l'Espagnol. "Nous n'avions pas le rythme. Nous avons tout tenté, même une stratégie alternative. Mais cela n'a fait aucune différence."

Outre cette course décevante, Gené remercie les dirigeants de la Formule 1 qui sont parvenus à organiser la saison 2020 malgré la pandémie de Covid-19 et l'annulation de nombreux Grands Prix. "Je tiens à remercier Liberty Media pour avoir organisé un championnat cette année. Nous avons visité de beaux circuits, comme le Mugello et Imola", poursuit-il. 

Désormais, le regard de Ferrari se tourne vers la saison 2021, qui débute officieusement ce mardi 15 décembre avec les essais des jeunes pilotes à Abu Dhabi. Pour cette unique séance précédant les essais hivernaux de 2021, la Scuderia alignera Robert Shwartzman, ayant remporté quatre victoires en Formule 2 cette saison, et Antonio Fuoco, pilote de simulateur de l'équipe.

"Nous en avons fini avec cette saison, qui aura été très difficile, et nous nous concentrons sur 2021", indique Gené. "Mardi, Shwartzman et Fuoco seront dans la voiture. Nous savons déjà où nous devons nous améliorer et ce que nous devons améliorer pour être de retour aux avant-postes l'an prochain et avec une voiture plus compétitive."