L'Allemand a été l'ombre de lui-même.

Que l'année 2020 aura été difficile pour Sebastian Vettel ! Le quadruple Champion du monde a vécu un calvaire de la première à la dernière course et quitte Ferrari sur une note très amère. Retour sur son ultime saison en rouge.

Au soir de 2019, la position de Vettel au sein de la Scuderia était déjà délicate. Le pilote allemand n'avait pas été aussi flamboyant que lors des saisons précédentes et malgré son inexpérience dans un top team, son nouvel équipier Charles Leclerc l'avait régulièrement battu en qualifications et en course.

Les dirigeants de la Scuderia ne donnent pas à l'Allemand la possibilité de se racheter une conduite puisque l'annonce de son départ prochain est faite avant même le début de la saison 2020 : Vettel quittera Maranello à la fin de l'année, son contrat n'ayant pas été reconduit. 

Dès lors, le pilote est devenu fantomatique sur les circuits. Peu aidé par une SF1000 ne convenant pas à son style de pilotage, Vettel a passé l'année 2020 dans l'ombre de Leclerc et ne termine dans les points qu'à sept reprises. Les bonnes copies rendues par Vettel n'ont été que trop rares. Seuls les Grands Prix de Hongrie et d'Espagne figurent sur cette liste, où la position finale de l'Allemand ne reflète pas la qualité de sa prestation sur la piste.

Puis vint le miracle du Grand Prix de Turquie. Alors que la Scuderia n'espérait plus rien de cette saison, Vettel a fait parler son talent de "Regenmeister" - comprenez "maître de la pluie" - pour remonter de la 11e à la 3e place. La course restera le dernier podium de l'Allemand avec Ferrari et lui évitera également l'annus horribilis.

Au terme de la saison, Vettel se classe 13e du classement général. C'est une place de mieux qu'en 2007... alors qu'il n'avait disputé que huit Grands Prix cette année-là ! Face à son équipier, l'écart est bien trop important pour un pilote quadruple Champion du monde : 98 unités pour Leclerc, 33 seulement pour Vettel, alors que ce dernier a connu le moins d'abandons !

Désormais, l'heure est au changement pour Vettel. À 33 ans, l'Allemand s'engage dans une nouvelle aventure. L'an prochain, il rejoindra l'écurie Aston Martin, ex-Racing Point, aux côtés de Lance Stroll.

Statistiques

  • 17 Grands Prix
  • 0 victoire
  • 1 podium (5,88%)
  • 0 pole position 
  • 0 meilleur tour en course
  • 33 points
  • 7 arrivées dans les points (41,18%)
  • 8 arrivées hors des points (47,05%)
  • 2 abandons (11,77%)
Sebastian Vettel