Depuis la création du Championnat du monde de Formule 1, en 1950, 74 pilotes ont eu l'opportunité de prendre part à un Grand Prix au volant d'une Ferrari. Sur ces 74 hommes, certains ont connu la gloire, le champagne, les titres et sont passés à postérité.

Mais pour d'autres, leur histoire "post-Ferrari" demeure inconnue. Penchons-nous sur la carrière de trois anciens pilotes de la Scuderia !

Eddie Irvine

De 1996 à 1999, Irvine dispute 65 courses pour le cheval cabré et signe 23 podiums dont 4 victoires. Vice-champion du monde 1999 à bord de la Ferrari F399, Eddie Irvine complète trois saisons supplémentaires chez Jaguar avant de raccrocher définitivement son casque.

Ayant investi dans l'immobilier très tôt dans sa carrière de pilote, Irvine est multimillionnaire lorsqu'il prend sa retraite. Après quelques apparitions au cinéma et à la télévision, le Britannique est au centre de rumeurs sur les rachats de Jordan puis de Minardi, en 2005, qui ne se matérialisent pas. Depuis, Irvine apparait épisodiquement sur les grilles de départ et donne toujours un avis très tranché sur la Formule 1 d'aujourd'hui.

Eddie Irvine

Mika Salo

Mika Salo ne dispute que six courses avec la Scuderia Ferrari, en remplacement de Michael Schumacher - blessé au Grand Prix de Grande-Bretagne 1999 - mais son histoire avec le constructeur italien se poursuit au crépuscule de sa carrière en catégorie reine. 

Après la F1, le Finlandais signe avec l'AF Corse et le Risi Competizione dans les championnats d'endurance FIA GT et ALMS. Épaulé par Jaime Melo, il remporte le titre américain en 2007. Avec Ferrari, il triomphe également à deux reprises aux 24 Heures du Mans, aux 12 Heures de Sebring et à Petit Le Mans, dans la catégorie GT2.

En dehors de l'endurance, Salo participe au développement de la Maserati MC12 et s'essaie au CART et à la NASCAR aux États-Unis et aux V8 Supercars en Australie. L'édition 2014 des 12 Heures de Bathurst est la dernière victoire de Salo en sport automobile. En septembre 2020, lui et son fils Max Salo participent aux 24 Heures de Fuji dans une Porsche Cayman GT4.

Et en plus de commenter les Grands Prix de Formule 1 sur les chaînes finlandaises, Salo est régulièrement invité à prendre le rôle de "commissaire-pilote" au sein de la direction de course sur les circuits.

Mika Salo

Luca Badoer

Auteur de 51 départs en Formule 1, Luca Badoer détient encore aujourd'hui le triste record du plus grand nombre de Grands Prix disputés sans inscrire un point. L'Italien, snobé par la Scuderia en 1999 pour remplacer Schumacher, et ce malgré son statut de pilote d'essai, finit par saisir sa chance en 2009, lorsque Felipe Massa se blesse grièvement. 

Malheureusement, le cadeau est empoisonné et Badoer dispute deux Grands Prix très mauvais au volant de la F60. Remplacé par Giancarlo Fisichella, Badoer reprend son rôle de réserviste jusqu'à la fin de la saison 2010, où il décide de quitter la Scuderia.

Les années suivantes, Badoer reste proche du cheval cabré puisqu'il participe au développement des voitures de route. Ces dernières années, l'ancien pilote s'occupe de la carrière de son fils, Brando Badoer. En karting, celui-ci se classe troisième des WSK Super Master Series en 2020 dans la catégorie OK Junior.

Luca Badoer