Le dirigeant actuel de FCA sera le nouveau responsable du marché américain de Stellantis.

La démission soudaine et inattendue de Louis Camilleri à la tête de Ferrari, il y a un peu plus d'une semaine, a immédiatement lancé une flopée de rumeurs concernant le nom de son remplaçant.

Pour beaucoup, le candidat numéro 1 était Mike Manley, l'actuel président-directeur général de Fiat Chrysler Automobiles (FCA). Toutefois, ce nom est désormais exclu de la liste suite aux récentes déclarations de John Elkann, qui assure la présidence par intérim du cheval cabré. Une fois la fusion entre les groupes FCA et PSA effectuée, ce qui donnera naissance à Stellantis, Manley deviendra responsable du marché américain.

Pour le Britannique, c'est presque un retour aux sources : avant de succéder au regretté Sergio Marchionne, en juillet 2018, Manley était PDG de Jeep, une marque qui aura grandi avec lui, dépassant le million d'immatriculations dans le monde. John Elkann explique ainsi le futur rôle de Manley dans une lettre destinée à ses employés.

"Comme vous le savez, Carlos Tavares deviendra le PDG de [Stellantis] et Mike Manley jouera un rôle essentiel dans le futur succès de la société. Nous avons eu beaucoup de chance de l'avoir comme PDG. Par conséquent, vous comprendrez que c'est avec un immense plaisir que je vous annonce qu'une fois la fusion achevée - espérons bientôt - Mike sera invité à assumer le rôle de Head of Americas, travaillant aux côtés de Carlos et continuant d'user de sa grande expérience, de son énergie et de sa détermination pour faire de Stellantis une entreprise extraordinaire.

Nous ne savons toujours pas qui prendra la place de Camilleri chez Ferrari. Pour l'heure, Elkann continuera d'assurer l'intérim. L'arrivée de Stefano Domenicali, directeur de l'équipe de Formule 1 jusqu'en 2014, est également à exclure suite à sa nomination à la tête de la discipline. Le nom de Davide Grasso, PDG de Maserati, reste sur la liste des candidats potentiels. 

Pendant ce temps, la naissance de Stellantis se rapproche de plus en plus. La Commission européenne vient de donner son feu vert et la fusion pourrait avoir lieu avant la fin du premier trimestre de 2021.