Il est rare de trouver une 250 GT qui n'a pas une carrosserie Pininfarina !

Ferrari et Pininfarina. Deux grands noms qui vont si bien ensemble, comme le beurre et la confiture. Car depuis la fondation du constructeur, presque toutes ses voitures de route arborent les carrosseries incomparables de Pinifarina, devenu un véritable synonyme de la marque au cheval cabré.

Cependant, au début de la production des 250, la série de modèles Ferrari la plus emblématique de l'Histoire, le constructeur et Pininfarina ont été confrontés à un problème majeur. La carrossier italien devait agrandir ses locaux pour répondre à la demande grandissante de Ferrari. Et pendant la durée de ces travaux, la firme a dû trouver quelqu'un d'autre pour l'aider à construire son nouveau modèle.

Et c'est à ce moment que la Carrozzeria Boano entre dans la danse. Boano construit entre 68 et 80 exemplaires de la Ferrari 250 GT, dont 14 en aluminium léger. Du fait de leur faible production, les coupés "Boano" en aluminium sont devenus très prisés par les collectionneurs du monde entier.

Galerie: Ferrari 250 GT par Boano

Le style de Boano se distingue très nettement des 250 GT de Pinifarina. Une des caractéristiques typiques de ce dernier, ce sont les ailes arrière prononcées. Une approche imitée par de nombreux constructeurs depuis. En revanche, les 250 GT de Boano ont des ailes bien plus lisses et un toit relativement bas.

Une de ces 250 GT est mise aux enchères ce mois-ci. Le châssis 0613 GT a passé un peu de temps aux États-Unis et en Grande-Bretagne et a vu défiler des propriétaires célèbres au fil des ans. Dans les années 1980, la Ferrari a subi une restauration minutieuse et continue d'être scrupuleusement entretenue pour maintenir un état mécanique et cosmétique optimal.

La 250 GT "Boano" sera proposée par RM Sotheby's dans le cadre de leur vente en Arizona qui aura lieu le 22 janvier. Il va sans dire que le petit coupé italien sera la star de la journée et attirera toute l'attention des participants.