La progression lente de Mick Schumacher pourrait lui jouer des tours.

Plus de huit ans après le dernier départ en catégorie reine de Michael, le nom Schumacher fait son retour en Formule 1. En 2021, Mick Schumacher, fils du septuple Champion du monde et soutenu par Ferrari via son programme de développement, sera sur la grille de départ !

Fraîchement couronné en Formule 2, Schumacher évoluera chez Haas, au volant d'une voiture peu compétitive. L'équipe américaine squatte le fond du peloton depuis quelques saisons et la donne ne devrait pas changer cette année : la stabilité réglementaire entre 2020 et 2021 indique que les châssis, et donc les performances des équipes, resteront pratiquement les mêmes.

Ainsi, la Scuderia Ferrari s'attend à ce que son pilote vive une première saison douloureuse, en se basant sur les récentes performances de Haas, sur l'inexpérience de Schumacher en Formule 1 et sur les résultats du pilote allemand dans les formules de promotion.

"Je pense que ce sera très difficile pour [Mick Schumacher] au début", révèle Mattia Binotto, directeur de Ferrari. "En regardant ses expériences passées, à la fois en Formule 2 et en Formule 3, il a tendance à être plus performant lors de la deuxième saison et non lors de la première."

En Formule 2 ainsi qu'en Formule 3, Schumacher avait remporté le plus de victoires et décroché le titre lors de sa seconde saison. Binotto estime que deux saisons en catégorie reine sont nécessaires pour que l'Allemand puisse montrer tout son talent.

"Si on le compare à Charles [Leclerc], Charles est normalement très rapide dès le premier jour", poursuit l'Italien. "Je pense que la manière dont Mick s'est développé fait qu'il apprend beaucoup pendant la première saison et même au début de la deuxième. Et puis il devient très fort dans la seconde moitié de la deuxième saison."

"C'est pourquoi je pense que deux saisons seront importantes pour lui. Mais dès la deuxième [année], je m'attends à voir des progrès par rapport à la première", conclut-il.