L'arrivée d'Alfa Romeo en Formule 1 a permis à Sauber de survivre sous un autre nom.

Depuis 2018, Alfa Romeo et Sauber entretiennent une relation étroite en Formule 1. L'ancienne écurie suisse ne court plus sous son propre nom, remplacée par Alfa, mais elle est responsable du programme F1 de la marque au Biscione.

Présente dans la catégorie reine du sport automobile depuis 1993, Sauber a vécu des moments difficiles dans son histoire, échappant plusieurs fois à la faillite et à la fermeture définitive. Cependant, l'arrivée d'Alfa Romeo dans le capital de l'écurie il y a quelques années, suivie de la confirmation de l'engagement du constructeur italien jusqu'à la fin de la saison 2021 a assuré la survie de l'écurie, comme l'explique Frédéric Vasseur à Motorsport.com.

"Pour nous, [le partenariat avec Alfa Romeo] est crucial", indique le directeur d'équipe. "Je ne veux pas parler de l'aspect financier mais c'est sûr que cela en fait partie. Je veux parler surtout de la motivation insufflée à l'équipe et qui nous permet de recruter pour assurer le développement de l'entreprise."

Et le partenariat entre Alfa Romeo et Sauber dépasse même le cadre du circuit puisque la structure suisse joue également un rôle important dans le développement des voitures de route d'Alfa.

"Le fait qu'Alfa Romeo, le premier Champion du monde de la F1, prolonge notre accord et souhaite développer ce partenariat est une belle récompense", poursuit Vasseur. "Mais ce n'est pas seulement une récompense, c'est une prochaine étape pour nous. Aujourd'hui, nous collaborons beaucoup du côté de l'industrie automobile et je pense que c'est un bon partenariat pour l'entreprise."

2021 marquera la quatrième année de l'association Alfa Romeo-Sauber. Et tout porte à croire que l'histoire se poursuivra pour quelques années de plus alors que la Formule 1 est en passe de vivre une révolution avec l'entrée en vigueur d'un nouveau Règlement Technique pour la saison 2022.